Air France largue des emplois

— 

Un trou d'air. La compagnie aérienne française supprimera 2 500 à 3 000 postes dans les deux ans à venir, a annoncé hier la direction. Le groupe ne prévoit cependant pas de licenciements secs : « Il y a des aides individualisées pour les gens qui souhaitent réaliser un projet personnel en dehors de l'entreprise. [...] On va aussi proposer des rachats de trimestres pour les employés très proches de l'âge de la retraite, et on incite les gens à utiliser les congés formation », indique-t-on du côté de la compagnie française. « Les suppressions de postes n'étant pas des suppressions d'emplois, on est au moins rassurés à ce niveau-là », déclare Cyril Jouan, de la CFDT. Air France avait déjà supprimé entre 1 000 et 1 200 postes lors de l'exercice 2008-2009. Ce plan de réduction des effectifs vise à répondre à la baisse du trafic aérien mondial : selon l'Association internationale de transport aérien (Iata), le chiffre d'affaires global des compagnies devrait diminuer de 12 %. ■