Consommation : La hausse des prix sur un an atteint 2,8 % en novembre

PORTE-MONNAIE L’inflation du mois de novembre servant de base à la revalorisation du smic, celui-ci devrait augmenter de 0,9 % en janvier

20 Minutes avec AFP
— 
L'inflation a été tirée par les prix de l'énergie et des produits manufacturés.
L'inflation a été tirée par les prix de l'énergie et des produits manufacturés. — SOPA Images/SIPA

Les prix à la consommation ont progressé de 2,8 % en novembre, après une hausse de 2,6 % en octobre, a indiqué mercredi l’Insee, confirmant sa première estimation publiée fin novembre. Le niveau d’inflation de novembre est important, car il sert de base au calcul de la revalorisation du smic au 1er janvier. Le salaire minimum devrait ainsi augmenter « de l’ordre de 0,9 % », a déjà indiqué mardi l’Institut de la statistique,  hors coup de pouce supplémentaire du gouvernement.

En novembre, l’inflation a été tirée par l’accélération des prix de l’énergie (+21,6 % sur un an, après +20,2 % en octobre) et, dans une moindre mesure, par la hausse des tarifs des produits manufacturés (+0,8 %, après +0,3 % en octobre) et de ceux des services (+1,9 %, après +1,8 %), détaille l’Insee. En revanche, les prix des produits alimentaires ont ralenti (+0,5 %, après +0,7 %), tandis que ceux du tabac se sont stabilisés.

Sur un mois, l’inflation augmente de 0,4 %, au même rythme qu’en octobre, portée par les prix des services et ceux de l’alimentation, alors que les prix de l’énergie ont ralenti (+1,5 %, après +4,8 % en octobre). Quant à l’indice des prix à la consommation harmonisé, qui sert de base de comparaison au niveau européen, il a progressé de 0,4 % sur un mois et de 3,4 % sur un an, après +3,2 % en octobre.