Cryptomonnaie : 10,5 milliards de dollars perdus en 2021 dans des vols ou des fraudes

ARGENT VIRTUEL Cela représente une augmentation de 600 % en un an

20 Minutes avec agence
— 
Le Bitcoin, une cryptomonnaie (Illustration).
Le Bitcoin, une cryptomonnaie (Illustration). — M.Wuensch / Pixabay

Avec désormais plus de 247 milliards de fonds engagés dans la finance décentralisée, le nombre d’arnaques et de fraudes liées aux cryptomonnaies a particulièrement augmenté en 2021, rapporte BFM Business. En conséquence, selon un rapport de l’entreprise Elliptic, la somme liée aux vols et aux fraudes de cryptomonnaies a bondi de 600 % en un an, représentant sur l’année 10,5 milliards de dollars de pertes, contre 1,5 milliard l’année précédente.

Sur l’ensemble de ces 12 milliards de dollars perdus en deux ans, seuls deux milliards auraient été volés. La perte des dix autres milliards restants a quant à elle attribué à des « protocol losses », c’est-à-dire une perte de la valeur de la cryptomonnaie en raison d’une perte de confiance des utilisateurs au niveau d’une plateforme donnée. « Malgré les très grosses sommes engagées dans ces protocoles, la technologie sous-jacente reste immature et peu fiable » a ainsi détaillé le rapport, faisant par exemple état de fréquentes erreurs de code.

Différents modes opératoires

Deux de ces protocoles ont notamment été le théâtre d’importantes pertes. Tout d’abord l’Ethereum, l’une des blockchains sur lesquelles se reposent les transactions en cryptomonnaies. Elle possède d’ailleurs sa propre monnaie virtuelle, l’Ether, qui totalise 147 milliards de dollars en circulation. D’autres pertes sont également liées aux déboires avec la justice de la plateforme de transaction chinoise Binance.

Quant au mode opératoire des vols, il a été constaté une recrudescence de différents types d’arnaques, liées pour certaines à des fausses start-up ou encore à des fonds d’investissement frauduleux. Une cryptomonnaie basée sur la série Squid Game avait par exemple attiré plusieurs milliers d’investisseurs avant que ses créateurs ne disparaissent avec les fonds.