Montpellier : Avec une levée de fonds de 2 millions d’euros, Sportihome, le Airbnb des sportifs, met les voiles

VACANCES Sur cette plateforme, les sportifs peuvent réserver pour leurs vacances des logements mis en location par d’autres mordus de sport

Nicolas Bonzom
— 
Sylvain Morel et Fred Diaw, les fondateurs de Sportihome.
Sylvain Morel et Fred Diaw, les fondateurs de Sportihome. — Sportihome
  • La plateforme Sportihome, créée en 2017, permet aux sportifs de réserver pour leurs vacances des logements mis en location par d’autres mordus de sport.
  • Les sportifs peuvent également louer du matériel à leurs hôtes.
  • L’entreprise a effectué une levée de fonds de 2 millions d’euros auprès du fonds d’investissement Accurafy 4, de la Banque des territoires, de la BPI France (Banque publique d’investissement) et de la championne de planche à voile Nathalie Simon.

Sportihome a le vent en poupe. Ce Airbnb des  sportifs, créé en 2017, a réussi une levée de fonds de 2 millions d’euros auprès du fonds d’investissement Accurafy 4, de la Banque des territoires, de la BPI France (Banque publique d’investissement) et de… Nathalie Simon. La start-up  montpelliéraine a tapé dans l’œil de la championne de planche à voile et inoubliable animatrice d'« Intervilles ».

Grâce à cette plateforme, les sportifs peuvent réserver pour leurs vacances des logements mis en location par d’autres mordus de sport. Les propriétaires peuvent ainsi donner quelques conseils de spots de kitesurf, de randonnée, de canoë-kayak ou de VTT à découvrir dans le coin. Et même leur prêter du matériel. « Nous sommes sur cette tendance qui est d’apporter du plaisir sportif, pendant les vacances. Des vacances actives, explique Sylvain Morel, passionné de kitesurf, qui a fondé l’entreprise avec Fred Diaw. Post-Covid, c’est quelque chose qui marche fort. Les gens ont besoin d’être dehors, de prendre l’air. » Sportihome, qui propose aujourd’hui plus de 10.000 logements, dans 40 pays, pour 60 sports différents, a enregistré cette année « un boom des réservations sans précédent », trois fois plus qu’en 2019, se réjouit l’entreprise.

Se démarquer « en s’appuyant sur la confiance affinitaire » des sportifs

Son credo : se démarquer des plateformes de location traditionnelles « en s’appuyant sur la confiance affinitaire de sa communauté sportive ». « Quand on est sportif, on cherche souvent le bon spot, et qui de mieux que ceux qui le pratiquent pour partager leurs bons plans, ou même le pratiquer avec vous, explique Nathalie Simon. Vous êtes certains de ne pas faire d’erreur dans votre choix de lieu de vacances. Et des vacances, on n’en a pas suffisamment pour se tromper ! » La championne de planche à voile louait d’ailleurs sur la plateforme montpelliéraine sa Bastide du Fort, dans le Var, un petit paradis pour les randonneurs, avant d’investir dans l’entreprise.

Les sportifs de haut niveau sont également les bienvenus sur la plateforme. « Si quelqu’un qui fait du trail, et enchaîne les compétitions, arrive dans le logement à 4 heures du matin, chez Sportihome, les loueurs le comprennent », explique Sylvain Morel, qui espère tisser bientôt des partenariats avec des athlètes, notamment pour les prochains Jeux olympiques. « Parfois, c’est payé par les fédérations, mais parfois, c’est pour leur pomme, complète l’entrepreneur. Comme ils optimisent leur budget, les sportifs se retrouvent quelquefois dans des hôtels un peu cheap. Et si tu n’es pas dans un environnement sympa, c’est plus difficile de réussir sa compétition. »