Paris est la 2e ville la plus chère du monde en 2021 selon « The Economist »

COÛT DE LA VIE Tel Aviv est devenue la ville la plus chère du monde, détrônant Paris, Zurich et Hong Kong, leaders en 2020

Romarik Le Dourneuf
— 
Illustration du ciel parisien gris, avec un arc-en-ciel.
Illustration du ciel parisien gris, avec un arc-en-ciel. — B. KULICK/CATERS NEWS AGENCY/SIPA

La Tour Eiffel, les Champs-Elysées, les «  moments de grâce » dans la ligne 13… Les charmes de Paris ont un prix. Souvent exorbitant, le coût de la vie dans la capitale n’est pourtant plus le plus important du monde selon l’étude annuelle de The Economist, publiée ce mercredi.

Première au classement en 2020, à égalité avec Zurich et Hong Kong, Paris a perdu sa place au profit de la ville de Tel Aviv. Classée en 5e position l’année dernière, la ville israélienne « bénéficie » de l’augmentation des prix la plus rapide enregistrée depuis cinq ans (+3,5 %).

Damas toujours à la dernière position

The Economist précise que les problèmes de chaîne d’approvisionnement ont tiré les prix vers le haut dans de nombreuses villes du monde. Ils s’ajoutent aux coûts du transport qui se sont envolés avec les prix de l'essence, du tabac et des divertissements. « L’indice mondial du coût de la vie » publié par l’hebdomadaire britannique classe 173 villes en fonction des prix d’après un panier de plus de 200 produits et services.

Malgré une forte inflation, Damas reste la ville la moins chère de ce classement, notamment en raison de la chute de la livre syrienne par rapport au dollar.