Logement : Comment bien isoler sa chambre du froid ?

VIE PRATIQUE Pour avoir une pièce sereine et confortable, une bonne isolation s’impose

VB pour 20 Minutes
— 
Une bonne isolation de la chambre est indispensable avoir un bon sommeil.
Une bonne isolation de la chambre est indispensable avoir un bon sommeil. — IStock / City Presse

La chambre est souvent un refuge où l’on doit se sentir protégé des agressions extérieures comme le bruit, l’humidité, le froid ou la chaleur. Même si elle a moins besoin d’être chauffée que les autres pièces de vie de la maison, une bonne isolation est indispensable pour la rendre la plus confortable possible et garantir un bon sommeil, tout en allégeant les factures énergétiques.

Bien isoler ses murs

Après le toit, les murs sont une grande source de déperdition de chaleur. L’isolation thermique intérieure doit se faire en priorité sur les parois froides, c’est-à-dire celles donnant sur l’extérieur de la maison, afin de contrôler le passage d’air. Contrairement à l’isolation dite extérieure, cette méthode permet de ne pas se lancer dans des gros travaux de façade.

Vous pouvez vous lancer seul si vous vous en sentez le courage, ou faire appel à un professionnel qui vous orientera sur les différentes méthodes (avec des panneaux ou en vrac) et isolants possibles, de la laine de verre à la laine de roche, de lin, de bois ou de chanvre, en passant par le polyuréthane ou la ouate de cellulose. Ce genre de chantier se fait plutôt pendant la saison chaude.

Une peinture isolante à moindre coût

Si vous ne souhaitez pas tout casser et agir vite, vous pouvez opter pour des solutions certes moins efficaces mais faciles à mettre en œuvre, à l’image de la peinture isolante. Elle est composée de résines spéciales reflétant les infrarouges et agissant comme une barrière anti-froid. Elle se pose comme une peinture classique et se décline dans une large palette de couleurs.

Autre option : les panneaux de liège, que l’on trouve en rouleaux et qu’on colle facilement au mur.

L’isolation par le sol

Si votre chambre se situe au rez-de-chaussée, son sol est peut-être directement posé sur la dalle de béton, ce qui peut générer de grandes déperditions énergétiques. La technique la plus simple consiste en une isolation par le bas : un isolant est fixé sur la face intérieure du plancher, à l’aide de plusieurs matériaux possibles (plaques de polystyrène expansé, mousse de polyuréthane, laine de verre, liège…).

En outre, il convient de bien choisir son revêtement de sol : le carrelage sera plus « froid » qu’un parquet en bois ou qu’un sol en vinyle, par exemple. Longtemps mal aimée, la moquette fait également son retour dans l’aménagement intérieur. Se déclinant en plusieurs teintes, elle a l’avantage de pouvoir se poser facilement, sans gros travaux, et de donner à la pièce du confort tout en conservant la chaleur ambiante.

L’importance d’une bonne fenêtre

Lorsqu’elles sont mal isolées, les fenêtres ​créent d’importants courants d’air. Si elles sont trop anciennes et laissent passer le froid, l’heure est peut-être venue de les changer. Les constructeurs proposent une multitude de modèles conçus dans des matériaux performants comme le PVC, qui possède un très bon rapport qualité/prix, le bois, à la fois chaleureux et résistant mais nécessitant un entretien plus régulier, ou encore l’aluminium, très esthétique. Dans tous les cas, ils doivent répondre aux critères imposés par la réglementation thermique en vigueur.

Enfin, pour une isolation optimale, veillez à choisir un bon double ou triple vitrage, qui s’avère très efficace.

Quelques astuces économiques

Si vous n’avez pas les moyens de changer vos fenêtres, des alternatives moins coûteuses peuvent vous dépanner. Veillez tout d’abord à ce qu’elles soient bien calfeutrées, en refaisant les joints régulièrement (le matériel coûte quelques euros en magasin de bricolage). Installez également des rideaux épais ou thermiques (fabriqués dans une matière isolante), qui limitent les variations de températures et vous gardent au chaud.

Vous pouvez aussi opter pour un film isolant de survitrage, qui ajoute une couche anti-froid à la vitre existante. De même, si vous avez des volets, pensez à les fermer durant la nuit : ça ne coûte rien et cela permet de sauver quelques degrés.

Enfin, pensez aux classiques mais efficaces boudins et autres bas de porte, aux tapis épais au sol (qui réchauffent les surfaces fraîches comme le carrelage), aux panneaux réflecteurs de chaleur à placer derrière les radiateurs ou encore aux boîtes d’encastrement étanches, à installer sur les prises électriques pour lutter contre les infiltrations d’air.