Airbus affiche 269 commandes fermes au compteur après le salon aéronautique de Dubaï

REPRISE Après une période de crise sanitaire compliquée pour le secteur aéronautique, l’avionneur européen reprend des couleurs grâce à une moisson de commandes

B.C.
— 
Un avion A350 lors d'une démonstration en vol.
Un avion A350 lors d'une démonstration en vol. — Pavel Golovkin/AP/SIPA

Alors que la Salon aéronautique de Dubaï ferme ses portes ce jeudi soir, Airbus a d’ores et déjà dressé un bilan de sa moisson de commandes réalisées au cours de ces quatre jours. A l’occasion de ce premier grand rendez-vous du secteur depuis la crise sanitaire, l’avionneur européen affiche 269 commandes fermes et 139 intentions d’achat qui devront être confirmées par les compagnies.

Dès l’ouverture du salon, Airbus a donné le ton en annonçant une commande ferme de 255 appareils de la famille A321neo par quatre compagnies low cost. Le lendemain, Air Lease Corporation signait un engagement pour 111 avions, de toutes sortes, y compris pour la version cargo « Freighter » de l'A350, dont les premières livraisons devraient être effectuées en 2025. Un segment sur lequel Boeing est aujourd’hui leader.

Boeing loin derrière

Mais à la sortie de ce premier salon aéronautique post-crise, Airbus semble surtout avoir damé le pion à son concurrent américain qui avait eu du mal à voir décoller son carnet de commandes avant d’enregistrer mardi en une importante de 72 avions 737 MAX par une compagnie indienne nouvellement créée.

Au cours des 20 prochaines années, la société Airbus a annoncé qu’elle tablait sur un marché de 39.000 appareils neufs achetés par les compagnies, dont une partie dans le cadre du renouvellement des flottes.