Handicap : « Nous créons des fluidités là où il y a des barrières », explique un couple d’entrepreneurs

INITIATIVES Avec So’Lifes, Amel et Rémi proposent des services innovants pour la vie active des personnes en situation de handicap  

Julie Chansel
— 
Amel, 41 ans, et Rémi, 40 ans, soutiennent et accompagnent les projets de vie.
Amel, 41 ans, et Rémi, 40 ans, soutiennent et accompagnent les projets de vie. — J. Chansel
  • La 25e édition de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH) se déroule du lundi 15 novembre au dimanche 21 novembre à l’initiative de l’Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées (Ladapt), sur le thème des jeunes en situation de handicap et de l’emploi.
  • Retrouvez notre supplément 20 Minutes Inclusion sur www.20minutes.fr/pdf/supplements.

Il est tétraplégique, elle souffre d’une amyotrophie spinale infantile. Ils sont tous deux en fauteuil depuis leur adolescence. Ils ont décidé, quels que soient les obstacles, de vivre pleinement leurs rêves. Amel, 41 ans, et Rémi, 40 ans, ont mis en place des services innovants destinés aux personnes en situation de handicap (PSH) « qui veulent être actifs et acteurs de leur vie ». Mariés en 2005, ils se sont rencontrés pendant leurs études à Montpellier.

Animé par « le besoin d’entreprendre » et « passionné de sport », Rémi obtient une licence en management du sport, puis un master 2 en droit, économie et gestion. Ingénieure en ingénierie sociale, Amel rejoint Rémi qui crée So’Lifes en 2012 : « J’avais le goût de l’entrepreneuriat et de travailler ensemble », souligne celui qui se charge de l’opérationnel, pendant qu’elle s’occupe de la stratégie. « Nous sommes dans le service à la personne, pour aider et accompagner les PSH avec une vie active, professionnelle, ou étudiante, ou sportive, ou associative, détaille Rémi. Ce qui est mis en place par les pouvoirs publics, c’est du maintien à domicile, mais rien pour les personnes qui veulent poursuivre leur projet de vie en dehors. »

Des formations pour les manageurs

Selon le couple, de plus en plus de personnes qui ont un handicap lourd font de longues études, ont des postes à responsabilité et un besoin d’un accompagnement très spécifique. Amel et Rémi forment des intervenants pour les besoins individuels, mais également des agents de collectivités publiques en reconversion, qui accompagnent des collègues en situation de handicap et développent des formations pour les manageurs qui vont être amenés à associer des PSH dans leurs équipes. Pour Rémi, ils ont ainsi « créé des fluidités là où il y avait des barrières ».

Unique en France, l’entreprise compte maintenant 90 salariés. Présente dans le Gard et l’Hérault, So’Lifes a des projets avec une commune francilienne et le ministère de l’Intérieur, et une filiale vient d’ouvrir à Paris. Amel en a profité pour se lancer dans une nouvelle aventure. En 2019, elle a créé My Ideal Coaching : « Je m’adresse aux porteurs de projets de l’innovation sociale et écologique, avec une spécificité pour les personnes en situation de handicap en leur proposant un accompagnement individualisé ». Se fondant sur leur complémentarité, Amel et Rémi œuvrent ainsi contre l’absence de représentativité des 5,5 millions de PSH en France, dont 10 à 15 % avec un handicap visible.