Emploi : Le chômage dans la zone euro tombe à 7,4 % en septembre

STATISTIQUES La France est au-dessus la moyenne, contrairement à l’Allemagne et à la République tchèque

20 Minutes avec AFP
— 
Le chômage des jeunes reste très haut, à 16 % dans la zone euro.
Le chômage des jeunes reste très haut, à 16 % dans la zone euro. — SYSPEO/SIPA

Alors qu’il était grimpé à 8,6 % à la même période il y a un an, conséquence directe de la pandémie de coronavirus, le taux de chômage de la zone euro est tombé à 7,4 % en septembre, confirmant la décrue amorcée cet été. Le rebond de l’économie depuis le printemps, après le choc des restrictions sanitaires, continue d’alimenter l’embellie du marché du travail.

Pour l’ensemble de l’UE, le chômage a reculé en septembre à 6,7 % de la population active, contre 6,9 % le mois précédent, et 7,7 % en septembre 2020, selon l’office européen des statistiques. Ce qui représente 14,32 millions d’hommes et de femmes au chômage dans l' UE en septembre, dont 12,08 millions dans les 19 pays partageant la monnaie commune.

L’amélioration reste encore plus marquée chez les jeunes, premières victimes l’an dernier de la récession liée aux restrictions sanitaires qui ont paralysé des pans entiers de l’économie : leur taux de chômage dans la zone euro est tombé à 16 % en septembre, contre 16,3 % en août et contre 18,8 % un an auparavant.

Dans le détail, le taux de chômage le plus bas est enregistré en République tchèque (2,6 %), et le plus élevé en Espagne (14,6 %), après la Grèce (13,3 %). Et parmi les forces majeures de l’économie européenne, l’Allemagne (3,4 %) fait bien mieux que la France (7,7%) et l’Italie (9,2 %).