Coronavirus : Air France-KLM retrouve le moral après une « belle saison estivale »

AVIATION Encore loin du niveau de 2019, le groupe retrouve des signaux économiques au vert et va rembourser son prêt garanti par l’Etat

20 Minutes avec AFP
— 
Ça plane pour Air France-KLM.
Ça plane pour Air France-KLM. — /SIPA

Le trou d’air est passé, Air France-KLM reprend de l’altitude. Après les turbulences liées à l’épidémie de Covid-19, le groupe aérien a profité de la réouverture de nombreuses frontières pour se refaire une santé et retrouver le moral. La période juillet-septembre s’est terminée sur une perte nette de 192 millions d’euros, ce qui marque une amélioration sensible par rapport aux 1,5 milliard d’euros perdus lors de chacun des deux trimestres précédents.

Air France-KLM a surtout tenu sa promesse d’un excédent brut d’exploitation positif, et retrouvé un bénéfice opérationnel de 132 millions d’euros. Celui-ci est en grande partie dû à la « forte performance » de la compagnie low cost du groupe, Transavia, qui a tiré parti de l’appétit de ses clients pour les destinations ensoleillées du Vieux continent (Espagne, Portugal, Grèce) l’été dernier, autant de pays à l’accès facilité par le certificat sanitaire européen.

La compagnie aux avions blancs et verts a vu son nombre de passagers exploser de 111 % sur un an au troisième trimestre, « avec des niveaux d’activité revenus à environ 85 % » de l’avant-crise. Belle performance aussi du fret, avec un chiffre d’affaires en hausse de 23,4 % à 835 millions d’euros, représentant près de 20 % de l’activité totale.

Mais pour l’ensemble du groupe, la situation reste compliquée. De nombreux vols long-courriers sont toujours en suspens, notamment vers l’Asie, et l’entreprise n’a transporté « que » 16,94 millions de personnes cet été. C’est le double de l’été dernier, mais encore loin des 29,1 millions du troisième trimestre 2019. Le chiffre d’affaires s’en ressent dans les mêmes ordres de grandeurs, à 4,56 milliards d’euros, soit 58 % du niveau de 2019.

La réouverture des frontières aux Etats-Unis attendue

Les investisseurs ont toutefois réagi avec enthousiasme à cette publication, le titre Air France-KLM bondissant de 5,8 % peu après l’ouverture vendredi, dans un marché en repli de 0,32 %. Le directeur général du groupe, Benjamin Smith, s’est réjoui d’une « belle saison estivale ». Le retour à un bénéfice opérationnel « nous encourage à poursuivre nos efforts », ajoute-t-il, alors qu’Air France-KLM est engagé dans un plan d’économies tous azimuts qui se traduit par des milliers de départs volontaires.

La réouverture aux étrangers le 8 novembre des frontières des Etats-Unis, destination vers laquelle Air France-KLM réalisait avant-crise 40 % de son chiffre d’affaires long-courrier, constitue un facteur d’optimisme, d’autant plus que « nous constatons une forte demande » des clients, a affirmé pour sa part le directeur financier, Steven Zaat. Autre symbole de bonne santé, l’entreprise va commencer à rembourser son prêt garanti par l’Etat.