Automobile : Renault prévoit une perte de production de 500.000 véhicules en 2021

SEMI-CONDUCTEURS La marque au losange a vendu moins de véhicules cet été qu’au troisième trimestre 2020

X. R. avec AFP
— 
Le groupe est particulièrement touché par la crise des semi-conducteurs.
Le groupe est particulièrement touché par la crise des semi-conducteurs. — LOIC VENANCE / AFP

Non, ce n’est pas la faute à la crise du coronavirus. Enfin si, mais pas directement, et pas la faute à un effondrement de carnet de commandes en tout cas. Renault est simplement victime, comme d’autres entreprises du secteur, de la crise des semi-conducteurs, dont la production est toujours à la peine en Asie, et en Chine particulièrement.

Conséquence, la marque au losange n’a pas pu produire 170.000 véhicules au troisième trimestre 2021, certaines de ses usines ayant carrément dû fermer faute d’approvisionnement en composants. Sur l’année, le groupe estime la perte de production à 500.000 véhicules, dans un contexte où la vente de voitures hybrides dépasse désormais celle des voitures diesel en Europe.

Impact limité sur le chiffre d’affaires

Renault a vendu 599.027 véhicules au troisième trimestre 2021, soit une baisse de 22,3 % par rapport à un troisième trimestre 2020 qui avait marqué la reprise de l’industrie automobile après la paralysie des premiers mois du Covid. Mais la baisse du chiffre d’affaires a été limitée à -13,4 %.

« Les actions entreprises pour poursuivre la baisse des coûts et optimiser la valorisation de notre production nous permettent de confirmer notre guidance pour l’année en dépit de la détérioration de la disponibilité des composants au troisième trimestre et d’une visibilité réduite pour le quatrième trimestre », a déclaré la directrice financière du groupe, Clotilde Delbos.