L’UE va « inciter » les Etats à baisser les taxes sur l’énergie

ECONOMIE L’Espagne, la France, la République tchèque, la Grèce et la Roumanie réclament une « approche commune » pour faire face à la hausse des prix de l’énergie

20 Minutes avec AFP
— 
Pour contrer la hausse des prix de l'énergie, l'Union (européenne) fera-t-elle la force.
Pour contrer la hausse des prix de l'énergie, l'Union (européenne) fera-t-elle la force. — Shutterstock/SIPA

L'Union (européenne) fera-t-elle la force? La Commission européenne va inciter les Etats à baisser les taxes sur l’énergie et à redistribuer les bénéfices de la hausse des prix aux plus démunis grâce à différents outils à leur disposition, a déclaré ce lundi le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton.

« La totalité des Etats vont (…) bénéficier de cette situation parce qu’il y a beaucoup de taxes sur l’énergie », a-t-il affirmé au micro de France Inter, ajoutant que Bruxelles allait « inciter [chaque Etat] à baisser ces taxes pour redistribuer aux plus défavorisés ».

Une « approche commune » et des mesures temporaires

Bruxelles doit dévoiler ce mercredi un arsenal de mesures temporaires pour faire face à la hausse des prix de l’énergie, mais il faudra attendre le prochain sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE les 21 et 22 octobre, pour discuter des adaptations à plus long terme. L’Espagne, la France, la République tchèque, la Grèce et la Roumanie réclament une « approche commune ».

Paris souhaite une révision importante du marché de l’électricité, notamment de la fixation des prix jugé trop dépendante des cours des énergies fossiles, tandis que Madrid propose des « achats groupés » de gaz.

Il faut s’attendre à « six mois de tensions »

Selon Thierry Breton, il faut s’attendre à « six mois de tensions » et mettre des outils en place pour permettre à 36 millions de ménages européens pénalisés de « passer cette période » difficile. « On a toute une gamme d’outils qui va être rappelée précisément à chacun des Etats et on va les inciter vraiment » à les utiliser, a-t-il ajouté.

Evoquant les mesures déjà mises en place par les différents gouvernements – baisse des taxes, chèque énergie, aides ciblées pour les plus pauvres ou encore blocage des prix –, le commissaire a indiqué que la Commission allait donner aux Etats « la possibilité de baisser aussi la TVA », ce que certains ont d’ores et déjà annoncé.

Thieery Breton a rappelé ce lundi « l’importance » de disposer d’un marché commun de l’électricité et de l’interconnexion des réseaux européens. Mais il a souligné qu’il était « nécessaire de travailler maintenant ensemble pour avoir un mix énergétique qui permette de combattre la volatilité » liée à la part grandissante des énergies renouvelables comme l’éolien.