Piscine, jardin, cave… Tout ce que vous pouvez louer chez vous

ARGENT Chaque mètre carré ou presque peut se monnayer pour compléter ses revenus

Z.P. pour 20 Minutes
— 
Il est possible de louer sa piscine pour arrondir ses fins de mois
Il est possible de louer sa piscine pour arrondir ses fins de mois — IStock / City Presse

La pierre est encore et toujours l’investissement favori des Français. En plus de pouvoir aménager les lieux à votre goût et de constituer un refuge pour vos vieux jours en économisant des loyers, une propriété immobilière peut aussi vous permettre de compléter vos revenus en recourant à la location.

Ceci dit, tout le monde n’est pas prêt à se lancer dans une gestion quotidienne parfois complexe et à accepter les risques d’impayés ou de détérioration du bien. Quant à l’accueil ponctuel de voyageurs au sein de son propre domicile, il peut aussi rebuter certains. Vous souhaitez compléter vos revenus grâce à votre bien, tout en réduisant les risques ? Pensez à mettre à profit vos annexes.

Un espace de rangement prisé

Il faut bien avoir à l’esprit que chaque mètre carré compte. Dès lors, les particuliers n’hésitent pas à compenser le manque d’espace par la location de surfaces variées. Or, les boxes professionnels ne sont pas présents partout et peuvent coûter très cher. De plus en plus de ménages se tournent alors vers les annonces entre particuliers.

Vous ne vous servez pas de votre garage ou de votre cave ? Il ne tient qu’à vous de le transformer en garde-meubles pour des tiers. Ce type de location a des avantages, puisque les risques de dégradation ou de problème de fonctionnement sont quasi inexistants. Et comme les lois protectrices des logements ne s’appliquent pas, vous pourrez mettre un terme au contrat au moindre défaut de paiement. 20 Minutes s’était d’ailleurs penché sur la question dans cet article. Encore plus simple, vous pouvez louer votre place de stationnement privée durant vos heures d’absence.

De l’événementiel ponctuel

Autre formule, autre public. Plutôt que de louer une chambre ou le logement entier, bon nombre de propriétaires préfèrent monnayer l’utilisation ponctuelle de leur jardin ou de leur piscine pendant les beaux jours. La mise à disposition d’un jardin peut rapporter entre 130 et 150 euros la journée, sans compter les frais d’entretien, et parfois bien plus selon la surface et les équipements à disposition. En accueillant de temps en temps des fiestas, goûters d’anniversaire ou même vins d’honneur et séminaires, un propriétaire peut donc gagner plusieurs milliers d’euros entre le début du printemps et la fin de l’été.

Vous êtes plutôt branché jardinage ? Les nouveaux concepts de location de potager se démocratisent eux aussi de plus en plus et permettent à des jardiniers en mal de terrain d’aller faire leurs plantations chez des propriétaires peu intéressés par les travaux d’extérieur. Enfin, la piscine peut être incluse dans la location du jardin ou faire l’objet d’une location spécifique. Un bon moyen de rentabiliser un bassin et de limiter son coût de fonctionnement annuel.

L’art et la manière

La législation encadrant la consommation collaborative a été fortement renforcée ces dernières années. Tous les revenus générés par une location quelle qu’elle soit doivent être déclarés aux impôts. Ceci dit, la location de vos annexes ne rapporte en général pas assez d’argent pour entraîner des taxes. Pensez en revanche à vous couvrir en termes d’assurance et à vérifier quels sont vos droits si vous êtes en copropriété pour éviter les ennuis. Les règlements de copropriété peuvent en effet interdire la location touristique ou la transformation d’un garage en garde-meubles.

Pour simplifier les échanges et bénéficier de conseils, passez plutôt par des plateformes spécialisées. Alors que Airbnb.fr cible les logements, Costockage.fr, Jestocke.com et Homebox jouent les intermédiaires pour louer garage et cave, tandis que Jardins-prives.com, Swimmy.fr et Louerunepiscine.com s’occupent de votre extérieur.