Energie : Cinq pays de l’UE, dont la France, demandent une approche européenne sur la hausse des prix

FACTURE Le sujet de la hausse des prix et l’énergie, et notamment du gaz, est d’actualité ailleurs qu’en France

20 Minutes avec AFP
— 
Le prix du gaz flambe, mais pas que. (illustration)
Le prix du gaz flambe, mais pas que. (illustration) — PAUL ELLIS / AFP

Une « approche commune » doit être adoptée en Europe​ pour tempérer les hausses des prix de l’énergie ont demandé ce mardi la France, l’Espagne, la République tchèque, la Grèce et la Roumanie, alors que les tarifs ont fortement augmenté ces derniers mois. Face aux hausses « considérables » des prix du gaz et de l’électricité, les pays européens doivent établir une « boîte à outils réglementaire » pour coordonner les réponses nationales, demandent ces cinq pays dans un communiqué commun.

Les ministres de l’Economie et des Finances de l’Eurozone sont réunis depuis lundi à Luxembourg pour discuter notamment de cette flambée des tarifs. « Le marché du gaz doit être analysé pour comprendre pourquoi les contrats actuels se sont révélés insuffisants. Nous devrions établir des règles communes sur le stockage du gaz pour lisser et atténuer les hausses de prix », soulignent les ministres. Quant à l’électricité, « il faut réformer le marché de gros », réclament-ils. « Il doit être amélioré pour mieux faire le lien entre le prix payé par les consommateurs et le coût moyen de production de l’électricité dans chaque mix national ».

Les pays de l’UE devraient également se concentrer sur la diversification de leur approvisionnement énergétique et « réduire la dépendance européenne aux pays exportateurs de gaz le plus vite possible », font valoir les cinq ministres. Bruxelles avait annoncé le 22 septembre qu’elle était prête à valider des « mesures temporaires » des Etats de l’Union européenne face à la forte hausse des prix. La Commission doit publier dans les prochains jours un guide proposant des actions à mener face à cette situation. Ce sujet doit aussi être abordé lors d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE les 21 et 22 octobre.