Pandora Papers : Bercy vérifie si des résidents fiscaux français ont fraudé le FISC

PANDORA PAPERS Bruno Le Maire promet d’engager des démarches sans délai auprès de la justice si c’était le cas

X. R. avec AFP
— 
Le 30 octobre 2018, à Paris (12e). A l'entrée du ministère de l'économie et des finances, rue de Bercy.
Le 30 octobre 2018, à Paris (12e). A l'entrée du ministère de l'économie et des finances, rue de Bercy. — Clément Follain / 20 Minutes

Les révélations liées aux Pandora Papers n’ont pour le moment pas concerné de Français, même si le nom de Guy Forget est sorti à propos d’une société off-shore liquidée en 2016. Mais difficile de croire qu’aucun nom ne soit lié à ces documents, qui sont autant de preuves d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent, dans un pays où « l’optimisation fiscale » représente entre 60 et 80 milliards d'euros perdus par l’Etat. Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a ainsi annoncé mardi à l’AFP que Bercy avait lancé des vérifications concernant la présence ou non de résidents fiscaux français parmi les personnes épinglées dans les Pandora Papers.

« Si des résidents fiscaux français devaient être impliqués dans des schémas d’optimisation abusifs, la direction générale des finances publiques, à ma demande, engagerait sans aucun délai des démarches nécessaires en lien avec la justice pour récupérer toutes les sommes dues », a-t-il précisé.