Sinistre, cambriolage… Votre assurance couvre-t-elle vos objets précieux ?

ARGENT Vous avez des bijoux de prix ou des meubles anciens dans votre domicile ? Vous avez intérêt à vérifier qu’ils sont convenablement couverts par votre contrat d’assurance multirisques habitation

J.P. pour 20 Minutes
— 
Vos bijoux de valeur, tableaux de maître et autres mobiliers anciens doivent être protégés par une assurance spécifique.
Vos bijoux de valeur, tableaux de maître et autres mobiliers anciens doivent être protégés par une assurance spécifique. — iStock / City Presse

Si les amateurs d’art et les foyers richement décorés ne lésinent pas sur les mesures de sécurité et la protection d' assurance de leurs collections, la plupart des ménages moins nantis ne se posent en général pas ce genre de questions. C’est un tort. Sans pour autant afficher un patrimoine important, de nombreuses familles possèdent quelques objets de valeur tels que des bijoux, des bibelots ou des tableaux, bien souvent reçus en héritage, et se chiffrant à plusieurs centaines voire milliers d’euros. Or, en fonction du type de possessions concernées, les assureurs ne proposent pas forcément les mêmes garanties.

On distingue en général les objets dits « précieux », qui comprennent les bijoux, les métaux précieux et les pièces de joaillerie ou d’orfèvrerie ; et les « objets de valeur » faisant référence aux meubles anciens, aux œuvres d’art et à certains accessoires de prix comme des fourrures. Une autre catégorie dite d’objets « sensibles » englobe les produits high-tech comme les appareils photo, caméras et matériel hi-fi.

L’expertise, clé de l’indemnisation

Tous vos biens sont par principe protégés par votre contrat multirisques habitation. Sauf qu’en cas de sinistre ou de vol​, la compagnie d’assurances applique habituellement un remboursement forfaitaire global qui se base sur leur valeur d’usage. Et si un canapé ou une télévision perdent de la valeur avec le temps, un bijou ou un tableau de maître font clairement l’inverse. Ces objets méritent donc une protection particulière. Pour ce faire, commencez par les faire expertiser par un professionnel. Vous pouvez vous adresser à un expert indépendant recommandé par votre assureur, à une maison de vente de prestige ou au Crédit municipal. L’essentiel est que le document d’expertise produit soit reconnu et accepté par votre assureur.

Si la valeur des biens est inférieure à 20.000 euros, il peut suffire d’ajouter une option à votre contrat multirisques habitation pour les protéger de façon particulière en se basant sur leur facture d’achat et l’expertise réalisée. Au-delà de cette estimation, il faudra en général passer par un contrat spécifique aux objets d’art ou haut de gamme afin de bénéficier d’une meilleure couverture d’assurance. Dans ce cas, des mesures de sécurité, telles que la conservation dans un coffre-fort, seront exigées.