Assurance-chômage : Un mode de calcul des allocations qui fait débat

REFORME La nouvelle méthode va conduire à baisser l’allocation mensuelle de nombreuses personnes

Nicolas Raffin
— 
Le salaire journalier de référence, la réforme qui fait débat — 20 Minutes
  • Le décret modifiant le calcul du salaire journalier de référence, qui sert à calculer le montant des allocations chômage, a été publié ce jeudi.
  • Il va baisser les allocations mensuelles touchées par ceux qui enchaînent les contrats courts.
  • La réforme de l’assurance chômage, portée par le gouvernement, pourrait être suspendue par le Conseil d’État.

Ce vendredi 1er octobre, la modification du calcul du salaire journalier de référence (SJR) entre en vigueur dans le cadre de la réforme de l'assurance-chômage. Le SJR était jusqu’alors obtenu en divisant les salaires bruts perçus au cours des 12 derniers mois par le nombre de jours travaillés sur cette « période de référence ». Pôle Emploi appliquait ensuite un coefficient pour déterminer l’allocation mensuelle du demandeur d’emploi.

Avec la nouvelle réforme – qui pourrait être suspendue par le Conseil d’État – , une partie des jours non travaillés dans la « période de référence » seront désormais comptabilisés. Cela signifie deux choses : d’une part, plus vous aurez eu des périodes d’inactivité, moins votre allocation sera élevée. D’autre part, la période d’indemnisation sera rallongée.

Autrement dit, si vous enchaînez les contrats courts et que vous vous retrouvez au chômage, vous toucherez moins d’allocations mensuelles, mais sur une durée plus longue. Sachant que les demandeurs d’emploi vont rarement jusqu’au bout de leurs droits, certains syndicats estiment que cette réforme sert avant tout à faire des économies.