Biarritz : La taxe d’habitation sur les résidences secondaires en hausse de 60 %

IMPÔTS Au Pays basque, les résidences secondaires représentent 41 % des logements

20 Minutes avec agence
— 
Markus Schreiber/AP/SIPA

Les habitants du Pays basque ont de plus en plus de mal à se loger. La municipalité de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) a donc décidé d’augmenter la taxe d’habitation sur les résidences secondaires de 60 %. Comme l’a rapporté France 3 Nouvelle Aquitaine ce lundi, cette mesure devrait rapporter 1,8 million d’euros par an et permettre de rénover des logements à destination des locaux.

« On s’est rendu compte que la ville a un parc de logements dans les écoles qui n’est aujourd’hui pas habité car insalubre. Et donc dans un premier temps, nous allons réhabiliter certains de ces appartements », a expliqué Maïder Arosteguy, la maire de Biarritz. Des réhabilitations qui permettront également à la commune de respecter, enfin, le quota de logements sociaux.

Créer des inégalités ?

Or, pour l’opposition, cette mesure risque de créer des inégalités entre les propriétaires de résidences secondaires aisés et les autres. De même, les Basques ne vivant pas dans la région pourraient être contraints de vendre leurs biens, faute de moyens. Par ailleurs, certains craignent également que cette augmentation ne vienne freiner les achats de résidences secondaires. Ce à quoi la première édile a répondu : « Lorsque des clients ont les moyens d’acheter sur la côte basque une résidence secondaire, 60 % de plus pour leur taxe d’habitation ne va pas les décourager d’acheter. »

Avant Biarritz, d’autres villes, comme Saint-Jean-de-Luz, Guéthary, Bidart, Anglet, avaient déjà fait le choix d’augmenter leur taxe d’habitation sur les résidences secondaires.