Indétrônable, Bordeaux reste la ville où les Français aimeraient le plus travailler

ENTRE MER ET MONTAGNE Selon l’enquête de Great Place To Work, la capitale de Nouvelle-Aquitaine reste pour la huitième année consécutive la ville où les Français aimeraient le plus travailler

Mickaël Bosredon
— 
La ville de Bordeaux
La ville de Bordeaux — Mickaël Bosredon/20Minutes
  • Bordeaux devance Aix-en-Provence qui gagne une place, et Toulouse qui recule d’un rang.
  • La capitale girondine séduit même les millénials, puisqu’elle est désormais deuxième chez les moins de 35 ans.
  • L’étude Great Place To Work observe par ailleurs des changements qui sont en train de s’opérer chez les actifs français, au regard de la montée en puissance du télétravail et de la crise sanitaire.

Et la première reste… Bordeaux. Pour la huitième année consécutive, la capitale girondine arrive en tête du classement des villes où les Français aimeraient le plus travailler, établi par le cabinet d’audit Great Place To Work, qui mesure la qualité de vie au travail.

Le classement 2021 des villes où les Français aimeraient travailler
Le classement 2021 des villes où les Français aimeraient travailler - Great Place To Work

Cette année encore, les Français expriment leurs préférences pour les villes du Sud de la France. Si Bordeaux a été « plébiscitée par un répondant sur quatre », Aix-en-Provence gagne une place et se classe deuxième, et Toulouse qui recule d’un rang troisième. Paris arrive à la quatrième place du classement, juste devant Lyon et Montpellier.

Nouvelles attentes vis-à-vis de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

Selon l’analyse de Great Place To Work, Bordeaux séduit par « la qualité de vie offerte à ses habitants, mais également son fort dynamisme économique ». Et la ville progresse même auprès des millénials, puisqu’elle ravit la deuxième place à Lyon auprès des moins de 35 ans, juste derrière Paris qui continue à dominer le classement dans cette catégorie.

L’étude relève par ailleurs de véritables changements qui seraient en train de s’opérer parmi les actifs français. « La démocratisation du télétravail, accélérée par la crise sanitaire, a conduit de nombreux Français à réinterroger, pendant les confinements successifs, leurs attentes vis-à-vis de leur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Nombre d’entre eux ont décidé de sauter le pas et de déménager loin de leur lieu de travail, mettant leur entreprise devant le fait accompli. »

« Les Français privilégient aujourd’hui la qualité de vie »

En quête d’équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle, « les Français privilégient aujourd’hui la qualité de vie (54 %), les relations qu’ils entretiennent (14 %) et le coût de l’immobilier (12 %) dans le choix de leur lieu de résidence », toujours selon l’étude Great Place To Work.

Pour autant, ces nouvelles attentes ne signifient pas toujours qu’ils envisagent de construire une vie ailleurs : « 48 % des Français indiquent ainsi qu’ils vivent dans l’une des villes qu’ils ont sélectionnées parmi leurs préférées. » Ils sont également moins disposés que par le passé à déménager pour leur travail, « une donnée en recul de 5 points chez les moins de 35 ans. »

Cette analyse porte sur les résultats de l’enquête « Great Insights » réalisée en janvier 2021 par Great Place To Work France auprès d’un échantillon représentatif de 4.119 actifs français.