Pauvreté, progrès, récession... Le chercheur Vincent Liegey débunke les idées reçues sur la décroissance

ANTICAPITALISTE Le chercheur et essayiste Vincent Liegey démêle le vrai du faux autour du concept de décroissance qui prône la sortie du productivisme à tout prix

Emilie Petit
— 
Pauvreté, progrès, récession : Le debunk des idées reçues sur la décroissance — 20 Minutes

Avec la décroissance, finirons-nous tous au chômage ou pauvres ? La décroissance plongerait-elle inévitablement la France dans une terrible récession ? Ne devrions-nous pas plutôt privilégier la croissance verte ?

Le chercheur et essayiste Vincent Liegey, ingénieur de profession, vient de sortir le livre Décroissance, dans lequel il tente de  démythifier ce concept  qui fait très largement débat. Contre une « récession subie » ou une société de croissance sans croissance, il plaide pour une « décroissance choisie », pour s’affranchir du modèle actuel qu'il considère obsolète et nuisible pour la planète. Dans sa quête, il a accepté de faire un crochet par 20 Minutes pour « débunker », face caméra, quelques idées reçues sur le sujet.

Faire sens grâce à la décroissance ?

« Avec la croissance, on calcule un peu tout et n’importe quoi ». Vincent Liegey n’en démord pas. Si les écosystèmes de la planète Terre, aujourd’hui, se portent mal, c’est en grande partie dû au système de mesure capitaliste fondé sur la croissance, et donc le PIB, « qui ne prend pas en compte leur destruction et celle de la biodiversité, entre autres », martèle-t-il. Le plus important, selon lui ? « Il faut, au final, se poser la question de ce qui fait vraiment sens ».

« Décroissance » de Vincent Liegey, Ed. Tana, collection « Fake or not », en librairie depuis le 9 septembre.