Nice : La CCI Nice Côte d'Azur épinglée par l’Agence française anticorruption

TRANSPARENCE Mediapart a pu consulter le dernier rapport de l’organisme, resté très confidentiel

E.M.
— 
La chambre de commerce et d'industrie Nice Côte d'Azur
La chambre de commerce et d'industrie Nice Côte d'Azur — E. Martin / ANP / 20 Minutes

Un rapport de l’Agence française anticorruption (AFA), rendu fin juillet et que Mediapart a pu consulter, signale de « nombreux dysfonctionnements et l’absence de respect des procédures » de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Nice, qui gère un budget de 96,7 millions d’euros, et obtient une part importante de ses revenus des ports de Nice, Antibes et Cannes.

Lors de la venue des contrôleurs de l’AFA, en juillet 2019, les dirigeants de la CCI leur ont indiqué qu’ils « n’avaient donc mis en œuvre aucun des dispositifs de prévention et de détection des conflits d’intérêts », explique le site numérique. Il n’existe pas non plus de dispositif de contrôle interne des frais des membres de l’institution, ce qui expose la CCI à « des risques d’atteinte à la probité ».

Le port Vauban : emploi douteux et enquête préliminaire

Après le passage des contrôleurs de l’AFA, en mars 2021, une enquête préliminaire a été ouverte sur le port Vauban, par le parquet de Grasse. L’AFA remet également en cause plusieurs marchés publics.

La CCI affirme cependant que, depuis le contrôle, « des travaux visant à la mise en place d’un dispositif global de prévention et de détection des atteintes à la probité » ont été engagés. Sollicitée par 20 Minutes, elle a indiqué réagir en début de semaine prochaine.