Logement : Comment réagir face à une fuite sur son toit ?

MAISON Des vents violents, une branche d’arbre qui chute ou des tuiles trop vétustes peuvent être à l’origine d’un manque d’étanchéité

Agence pour 20 Minutes
— 
L’important est de protéger tous les meubles et objets qui se trouvent en dessous de la zone touchée
L’important est de protéger tous les meubles et objets qui se trouvent en dessous de la zone touchée — IStock/ City Presse

Après une nuit orageuse, vous vous réveillez un matin pour constater que le bruit de gouttelettes que vous entendiez ne provient pas de l’extérieur ou d’un robinet mal fermé, mais que l’eau tombe continuellement depuis votre plafond. Pour éviter la catastrophe et empêcher qu’il ne pleuve dans votre maison à chaque averse, il est essentiel d’agir vite en réparant dès que possible les fuites de votre toit.

Les premiers gestes qui sauvent

Tout d’abord, quelques précautions s’imposent pour éviter de trop gros dégâts. L’important est de protéger tous les meubles et objets qui se trouvent en dessous de la zone touchée en les déplaçant ou, à défaut, en les recouvrant d’une bâche.

N’oubliez pas non plus de retirer les fusibles de la pièce et d’installer un récipient afin de recueillir l’eau. N’hésitez pas à mettre en place ces mesures à titre de prévention dès que vous observez l’apparition d’une tache au plafond.

L’origine du problème

Pour réparer une fuite de toiture, il est nécessaire d’en connaître les causes. Elle peut avoir plusieurs origines, dont la plus courante est simplement l’accumulation de déchets ou de feuilles dans une gouttière mal entretenue. Il suffit alors de désengorger la canalisation en question à l’aide d’un balai à manche télescopique ou d’un tuyau d’arrosage pour que la fuite disparaisse.

Si ce ménage ne suffit pas, c’est que l’affaire est plus grave. Allez donc faire un tour sur votre toit – ou demandez à un professionnel de le faire pour davantage de sécurité – afin de procéder à un examen approfondi qui devrait vous permettre d’identifier la source de la fuite. N’oubliez pas que le point d’origine est souvent différent de celui d’arrivée, l’infiltration ayant tendance à circuler à travers les cloisons et raviner le long des poutres.

La dégradation d’une toiture peut aussi être due à des intempéries qui auraient endommagé le revêtement. Ainsi, un zinc corrodé, des tuiles, plaques d’ardoise, dalles de fibrociment manquantes ou détériorées peuvent être responsables du problème. Il s’agit alors de repérer la moindre fissure et de remplacer les éléments défectueux.

Diverses solutions

Pour cela, il suffit d’enlever le revêtement abîmé à l’endroit de la fuite et de le remplacer. S’il s’agit de tuiles, il sera nécessaire d’encastrer les nouvelles dans les anciennes pour parfaire l’étanchéité. On peut également utiliser un enduit pour imperméabiliser le toit et changer les bardeaux s’ils sont lâches ou manquants. Pour limiter les dégâts, les solins peuvent aussi être remplacés ou refixés efficacement à l’aide de goudron de toiture ou de silicone. On aura d’ailleurs recours à ces produits pour remplacer les éléments d’une fenêtre de toit qui laisserait filtrer l’eau.

Enfin, si la fuite est causée par une stagnation des eaux consécutive à l’affaissement du toit, il s’agira de faire refaire l’inclinaison de la structure et de vérifier que la pente est suffisante pour que l’eau puisse s’écouler normalement. Si vous possédez une terrasse tropézienne, la fuite peut en outre provenir d’une usure de la sous-couche isolante ou des joints. Il conviendra alors de remplacer les feutrines et de refaire les joints avec du mastic adapté.

Pour ne rien laisser au hasard, il est judicieux de recouvrir le toit avec un revêtement similaire à celui déjà existant pour éviter le « choc » esthétique qu’imposerait l’alliance d’anciennes et de nouvelles tuiles.