La BCE estime que l’activité économique de la zone euro devrait « dépasser son niveau d’avant pandémie »

FINANCE Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, a fait ce jeudi une série d’annonces globalement positives sur la reprise de l’économie en zone euro

M.F avec AFP
— 
La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde a dévoilà les prévision économique pour la zone euro en 2021, 2022 et 2023.
La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde a dévoilà les prévision économique pour la zone euro en 2021, 2022 et 2023. — Boris Roessler/AP/SIPA

L’Europe connaît enfin un rebond économique après avoir été durement touchée pendant plus d'un an et demi par la crise du Coronavirus. La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a ainsi estimé ce jeudi que l’activité économique en zone euro devrait « dépasser son niveau d’avant pandémie » d’ici la fin de l’année, avec une prévision de croissance pour 2021 relevée à 5 %.

La BCE a également relevé ses prévisions d’inflation pour 2021, 2022 et 2023, avec des hausses de prix de 2,2 % cette année, soit plus que les 1,9 % attendus jusqu’ici. Ce taux devrait atteindre 1,7 % en 2022 et 1,5 % en 2023. Cette poussée serait « largement temporaire », a estimé Christine Lagarde lors de sa conférence de presse à l’issue de la réunion du Conseil des gouverneurs.

Ralentissement des rachats de dette

Compte tenu de cette amélioration de conjoncture et de la hausse des prix en zone euro, la BCE a annoncé un ralentissement « modéré » de ses rachats massifs de dette sur les trois derniers mois de l’année. Ces rachats, menés depuis 2020 dans le cadre du plan d’urgence pandémie (PEPP), seront recalibrés pour continuer à garantir de bonnes conditions de financement, a expliqué Christine Lagarde en précisant que la discussion sur l’avenir des soutiens monétaires sera menée « en décembre ».

La Banque centrale européenne a également maintenu le principal taux d’intérêt à zéro, tandis que les banques se verront appliquer un prélèvement de 0,50 % sur les dépôts qu’elles confient à la banque centrale au lieu de les prêter à leurs clients.

Les experts de la BCE ont en revanche légèrement abaissé de 4,7 % à 4,6 % leur prévision de croissance pour la zone euro en 2022 et laissé inchangé à 2,1 % les attentes pour 2023. Christine Lagarde a également expliqué que la phase de rebond de l’économie « est de plus en plus avancée », mais le variant Delta « pourrait retarder l’ouverture complète ».