Bouches-du-Rhône : L'aimant le plus puissant du monde bientôt sur le site du réacteur Iter

TECHNOLOGIE L'aimant le plus puissant du monde arrive ce jeudi sur le site du réacteur expérimental Iter à Saint-Paul-lez-Durance 

20 Minutes avec AFP
— 
Le site d'Iter se situe au bord de la Durance
Le site d'Iter se situe au bord de la Durance — Clément Mahoudeau / AFP

Un poids de 1.000 tonnes et la taille d’un immeuble ​de sept étages : la première pièce d’un gigantesque aimant, annoncé comme le plus puissant au monde, arrivera ce jeudi sur le site du réacteur expérimental de fusion nucléaire Iter, à Saint-Paul-lez-Durance (Bouches-du-Rhône).

Cet aimant appelé « Central Solenoid » constitue un jalon majeur d’Iter, un programme international rassemblant 35 pays qui vise à maîtriser la production d’énergie à partir de la fusion de l’hydrogène, comme au cœur du Soleil.

Une première pièce de 66 tonnes

Fabriqué par General Atomics en Californie, il est constitué de six modules, dont le premier doit arriver dans la nuit de mercredi à jeudi sur le chantier de construction du futur réacteur, lancé en 2010.

Transportée par voie maritime depuis les Etats-Unis, cette première pièce de 66 tonnes est arrivée au port de Marseille et fait actuellement route pour rejoindre le site d’Iter, au bord de la Durance, distant d’une centaine de kilomètres. Les cinq autres modules de l’aimant viendront compléter le puzzle « au plus tard en 2024 », a précisé à l’AFP Bernard Bigot, directeur général d’Iter Organization.

L’aimant supraconducteur sera placé au cœur du réacteur à fusion tokamak, une immense chambre magnétique en forme d’anneau où la température pourra atteindre 150 millions de degrés. En chauffant le plasma (un gaz d’hydrogène), elle permet aux noyaux d’hydrogène d’entrer en collision et de fusionner en atomes d’hélium plus lourds, dégageant une énergie colossale.