Russie : Booking.com condamné à une amende de 14,9 millions d’euros pour abus de position dominante

MONOPOLE Booking.com a décidé de faire appel de l’amende

20 Minutes avec agences
Le siège de Booking.com, illustration
Le siège de Booking.com, illustration — ROBIN UTRECHT/SIPA

L’agence anti-monopole russe (FAS) a annoncé ce jeudi avoir condamné le site de réservation d’hébergements en ligne Booking.com à une amende record de 14,9 millions d’euros pour avoir « abusé de sa position dominante ». Cette décision a été prise à la suite d’une plainte déposée par une ONG russe spécialisée notamment dans la défense des droits des PME, réputée comme proche du pouvoir.

Booking.com, l’un des géants mondiaux de la réservation d’hôtels sur Internet, dont le siège est aux Pays-Bas, « a abusé de sa position dominante sur le marché russe des sites de réservation d’hébergements en ligne », a dénoncé le FAS. Ce dernier l’a accusé d’avoir imposé aux hôtels et aux auberges de jeunesse « l’obligation de respecter la parité des prix ».

Booking.com va faire appel

« Pour les hôtels, cela voulait dire qu’ils ne pouvaient pas fixer de prix inférieurs à ceux de Booking.com pour leurs services », explique un communiqué du régulateur. « De telles actions restreignent la concurrence sur le marché et nuisent aux intérêts des hôtels », souligne-t-il.

En décembre 2020, le FAS avait ordonné à Booking.com de mettre fin à ses « pratiques anticoncurrentielles », en supprimant la condition sur la parité des prix de ses contrats avec les hôtels russes. Mais « jusqu’à présent, la compagnie n’a pas obéi à cette injonction », déplore le régulateur.

Pour sa part, Booking.com s’est déclaré « déçu » par cette décision du FAS. « Nous allons faire appel de l’amende », a indiqué la compagnie dans un communiqué, cité par l’agence officielle russe TASS, en défendant une pratique « juste » de la parité des prix. Fondé en 1996, Booking.com propose quelque 28 millions d’annonces sur son site, disponible en 43 langues.