Marseille : Au port de Marseille-Fos, le trafic reprend, mais pas celui des passagers

TRANSPORT MARITIME Ce sont les vracs solides qui ont particulièrement tiré le trafic du port, avec une reprise  spectaculaire pour la sidérurgie

20 Minutes avec AFP
— 
Sur le port de Marseille-Fos (photo d'illustration).
Sur le port de Marseille-Fos (photo d'illustration). — Port de Marseille-Fos

Après une année 2020 compliquée, le trafic marchandises au port de Marseille-Fos est reparti à la hausse au premier semestre 2021, mais pas celui des passagers, toujours « très affecté » par la situation sanitaire.

Au total de janvier à juin, l’infrastructure a traité 38 millions de tonnes de marchandises (+13 %), selon ses résultats semestriels publiés jeudi. Ce sont les vracs solides (+32 %) qui ont particulièrement tiré le trafic du port, avec une reprise particulièrement spectaculaire pour la sidérurgie (+46 %).

Le transport maritime de passagers reste « très affecté »

Le trafic « marchandises diverses » a progressé de 19 %, porté par le dynamisme de l’activité conteneur (+21 %). Les vracs liquides connaissent eux une reprise plus modeste (+6 %), « la pandémie de Covid-19 continuant d’affecter la consommation de produit pétrolier », explique le port dans un communiqué. Le transport maritime de passagers reste, lui, « très affecté » par la situation sanitaire sur les six premiers mois de l’année avec une chute de 22 % comparée à 2020 et de 81 % par rapport à 2019, année d’avant Covid.

Le chiffre d’affaires du port méditerranéen avait baissé en 2020 pour la première fois depuis 2013 (-14 % à 145 millions d’euros). Haropa port, le nouvel établissement qui regroupe les ports du Havre, Rouen et Paris, a vu lui aussi son trafic maritime progresser mais de façon moins dynamique (+6,5 % à 40 millions de tonnes). Son trafic fluvial a lui connu une hausse de 14 % au premier semestre, annonçait-il dans un communiqué le 20 juillet.