Droits des femmes : 50 millions d’euros alloués à l’égalité femmes hommes en 2022, annonce Elisabeth Moreno

BUDGET La somme allouée a augmenté de 25 % par rapport à l’année dernière

M.F avec AFP
— 
Elisabeth Moreno, ministre déléguée à l'Egalité.
Elisabeth Moreno, ministre déléguée à l'Egalité. — J.E.E/SIPA

Plus de sous pour les droits des femmes. « Le budget de l’Égalité entre les femmes et les hommes connaîtra en 2022 une augmentation de 9 millions d’euros, portant son budget à 50,6 millions d’euros », a indiqué dans un communiqué la ministre déléguée à l’Egalité, Elisabeth Moreno. Une hausse de 25 % par rapport à 2021 qui concerne le « programme 137 », dédié à l’égalité entre les femmes et les hommes, a-t-on appris ce jeudi lors du débat d'orientation des finances publiques tenu à l’Assemblée nationale.

« Cette hausse sans précédent conduit à un quasi-doublement des crédits depuis 2017, traduisant l’engagement déterminé du gouvernement pour la Grande Cause du quinquennat », a déclaré la ministre dans le communiqué.

Accent mis sur la lutte contre les violences faites aux femmes

En 2021, le budget du ministère dédié à l’égalité entre les femmes et les hommes était de 41,5 millions d’euros, soit une augmentation de 40 % par rapport à 2020. Des moyens supplémentaires qui s’expliquent majoritairement par le financement des mesures du Grenelle contre les violences conjugales qui s’est tenu fin 2019.

Les moyens supplémentaires alloués en 2022 permettront eux « de consolider les dispositifs de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, notamment l’extension des horaires du numéro 3919 et le renforcement des moyens des associations, de développer des dispositifs adaptés pour l’insertion économique des femmes, de renforcer l’accompagnement des parcours de sortie de la prostitution », est-il détaillé dans le communiqué.

Fin 2020, un rapport de la Fondation des femmes intitulé « Où est l’argent pour mieux protéger les femmes ? » estimait que « pour héberger et accompagner les victimes de violences, en particulier dans des structures spécialisées, il manquait au minimum près de 32 millions d’euros au budget de l’Etat pour 2021 ».