Electricité : Les tarifs réglementés devraient augmenter de 0,48 % le 1er août

FACTURE Si le gouvernement suit l'avis de la Commission de régulation de l'énergie, un client résidentiel payera 4 euros de plus par an et un professionnel 6 euros de plus

20 Minutes avec AFP
— 
Des pylônes électriques à Domloup près de Rennes.
Des pylônes électriques à Domloup près de Rennes. — Camille Allain / 20 Minutes

A partir du 1er août l’électricité devrait coûter légèrement plus cher. Les tarifs devraient augmenter de 0,48 % en France, si le gouvernement suit la proposition du régulateur de l’ énergie rendue publique lundi.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a proposé en effet aux ministres de l’Energie et de l’Economie d’augmenter les tarifs réglementés de vente d’électricité (TRVE) de 0,48 % pour les tarifs bleus résidentiels et de 0,38 % pour les tarifs bleus professionnels. Cette hausse représenterait environ 4 euros par an sur la facture d’un client résidentiel et 6 euros pour un professionnel.

Un acheminement plus onéreux

Selon la CRE, cette augmentation reflète notamment la hausse de la composante acheminement après l’entrée en vigueur du nouveau tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité. Elle prend aussi en compte une réévaluation du rattrapage des tarifs liée à des montants non couverts en 2019, le gouvernement ayant alors décidé de geler les hausses.

Les tarifs réglementés sont fixés par le gouvernement sur proposition de la CRE sur la base de nombreux paramètres (coûts de fourniture, transport, distribution, taxes diverses…).