Valenciennes : Début de la production des Yaris Cross à 100 millions

AUTOMOBILE Sur le site de Toyota à Onnaing, l’assemblage du petit SUV de la marque a été lancé lundi avec de gros objectifs

Mikaël Libert
— 
La première Toyota Yaris Cross produite dans le Nord.
La première Toyota Yaris Cross produite dans le Nord. — S.Dhote
  • Le premier SUV citadin de Toyota est sorti de l’usine nordiste d’Onnanig, lundi.
  • Cette voiture est assemblée sur la même chaîne que la Yaris.
  • Le constructeur japonais ambitionne de produire 300.000 véhicules par an sur son site près de Valenciennes.

Petit SUV pour gros marché. Lundi, la première Yaris Cross est sortie de la chaîne d’assemblage de l’usine Toyota d’Onnaing, près de Valenciennes, dans le Nord. Avec ce modèle, le constructeur japonais entend encore grappiller des parts sur le marché automobile européen.

L’annonce avait été faite, en janvier 2020, que l’usine Toyota d’Onnaing allait produire un second véhicule, en plus de son modèle emblématique, la Yaris. Pour cela, il n’était pas question de construire une nouvelle ligne de production, mais d’adapter l’existante au montage de deux véhicules « différents ». Enfin pas si différents que ça finalement. Le constructeur japonais a ingénieusement développé ce qu’il a appelé la plateforme « TNGA ».

Un objectif à 300.000 véhicules assemblés par an

Il s’agit d’un tronc commun à plusieurs modèles de véhicules, en l’occurrence la Yaris et la Yaris Cross. Entre la petite citadine et le SUV, le soubassement, les motorisations et les liaisons au sol (trains roulants) seront identiques. En gros, seules les parties hautes seront différentes. L’idée étant de s’adapter plus facilement et plus rapidement aux demandes du marché pour un coût de production réduit. Pour y parvenir, Toyota aura tout de même investi 400 millions d’euros, dont 100 uniquement pour la Yaris Cross, dans le développement de la chaîne et de la plateforme TNGA.

Du coup, il va falloir rentabiliser. Aussi, le constructeur japonais a de grosses ambitions : sortir 300.000 véhicules chaque année de son site nordiste et atteindre 1,5 million de véhicules vendus en 2025 sur le marché européen.

Si la première Yaris Cross est sortie de l’usine, lundi, ce modèle ne sera disponible qu’à partir de septembre. Le nouveau B-SUV, ou SUV compact, sera disponible en version deux ou quatre roues motrices à un prix d’appel de 25.500 euros qui peut bondir de 10.000 euros selon le modèle et la finition.