Bridgestone : Bientôt une unité de reconditionnement de pneus à l’ancienne usine de Béthune

USINE 200 emplois devraient être créés d’ici 2025 sur l’ancien site de Bridgestone

20 Minutes avec AFP
— 
Devant l'usine Bridgestone en novembre 2020. (archives)
Devant l'usine Bridgestone en novembre 2020. (archives) — DENIS CHARLET / AFP

Les acteurs du pneumatique Mobivia et Black-Star vont créer une unité de reconditionnement de pneus basée sur l’économie circulaire sur l’ancien site de Bridgestone à Béthune ( Pas-de-Calais), permettant à terme la création de 200 emplois, ont-ils annoncé vendredi dans un communiqué. « Soutenu par Bridgestone, ce premier projet de réindustrialisationdu site permettra la création d’une cinquantaine d’emplois en 2022, et de près de 200 emplois à horizon 2025 », précise les deux entreprises dans un communiqué.

« Cette démarche d’économie circulaire vise à donner une seconde vie aux pneumatiques, tout en permettant aux consommateurs d’accéder à une offre élargie de pneumatiques éco-responsables à un très bon rapport qualité prix ». Selon Bercy, le démarrage de la production sur le site est prévu en janvier 2022 « avec une recherche de compétences compatible avec celle des anciens Bridgestone ».

Le gouvernement et Xavier Bertrand satisfaits

« Ce projet d’économie circulaire pose les bases d’une filière de pneus reconditionnés bénéfique pour l’environnement. La mobilisation constante des services de l’Etat aux côtés des salariés et des acteurs du territoire porte ses fruits », a salué la ministre de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher dans le communiqué. Cette nouvelle unité est « porteuse d’espoir pour les anciens salariés de Bridgestone et pour le territoire », a pour sa part salué le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, pour qui cette implantation « marque le renouveau du site de Bridgestone »

Par ailleurs, d’autres projets de relocalisation sont « à l’étude avec la volonté d’aboutir rapidement à des solutions pérennes offrant des perspectives d’avenir sur le territoire », selon le ministère de l’Industrie. Installée depuis soixante ans à Béthune, l’usine du géant japonais du pneumatiques Bridgestone employait quelque 860 salariés jusqu’à sa fermeture définitive fin avril, annoncée brutalement en septembre.