La Commission désavouée sur les OGM

— 

L'Autriche et la Hongrie ne seront pas forcées à autoriser la culture de maïs MON 810. Les ministres de l'Environnement européens ont refusé, hier, de contraindre les deux pays à lever leurs interdictions de cultiver cet OGM, comme le leur demandait Bruxelles. « Vingt-deux pays ont voté contre, cinq pour. C'est un résultat très sévère pour la Commission », s'est félicité le ministre français, Jean-Louis Borloo, alors que le Conseil des ministres européens doit aussi bientôt statuer sur le cas français. Hasard du calendrier, des experts français travaillant pour l'Agence française de sécurité sanitaire (Afssa) et la Haute Autorité provisoire sur les OGM ont dénoncé, hier, « le dénigrement, voire la diffamation répétée » dont ils estiment faire l'objet. Réunis dans un collectif nommé « Les experts en ont assez », ils assurent que leurs avis ne sont « pas systématiquement favorables à tous les OGM », et réaffirment leur indépendance, en référence à un récent avis favorable de l'Afssa. ■