Une usine Continental pourrait couler avec ses 1 100 salariés

— 

L'usine Continental de pneus tourisme et camionnettes, à Clairoix (Oise), qui emploie 1 100 personnes, pourrait fermer, a indiqué samedi la direction. « C'est une éventualité qui doit être prise au sérieux, puisque le niveau de demande de nos clients est très faible par rapport à l'année dernière. L'écart entre la demande et la capacité de production est important », a annoncé le directeur, Louis Forzy, selon qui le groupe allemand, « comme toute entreprise, doit toujours avoir à l'étude tous les scénarios possibles ».

La direction répondra aux questions des organisations syndicales le 16 mars, lors d'un comité central d'entreprise à Reims. La CFDT, avec d'autres syndicats, a lancé une procédure de droit d'alerte et posé une cinquantaine de questions, notamment sur l'avenir et la viabilité de l'usine. Le syndicat avait déjà exprimé en novembre 2008 ses craintes de la voir fermer courant 2009, hypothèse alors formellement démentie. ■