François Pérol, l'homme qui avait oeuvré à la création de Natixis

ECONOMIE Les déboires de la filiale commune à la Caisse d'Epargne et à Banque populaire ont coûté cher aux deux banques...

C. F.

— 

François Pérol, secrétaire général adjoint de l'Elysée, le 12 juillet 2007.
François Pérol, secrétaire général adjoint de l'Elysée, le 12 juillet 2007. — WARRIN/SIPA

Nicolas Sarkozy l'affirme: François Pérol est l'homme de la situation pour gérer la fusion de la Caisse d'épargne et de Banque populaire, fragilisées par la crise financière. «La politique de nomination du gouvernement est toujours fondée sur les mêmes critères: la compétence, la compétence et encore la compétence», a insisté le chef de l'Etat mercredi depuis Rome.

Le secrétaire général adjoint de l'Elysée, âgé de 45 ans, a été une figure incontournable de la présidence dans les dossiers économiques et industriels. C'est lui qui a notamment piloté la fusion Suez-GDF.

Mais avant cela, l'énarque a aussi oeuvré - en tant qu'associé gérant à la banque Rothschild - à la création en 2006 de Natixis, filiale malheureuse de Banque populaire puis de la Caisse d'Epargne. Ce que n'ont pas manqué de rappeler les opposants à sa nomination à la tête du nouveau groupe, tels que François Bayrou: Il a «conseillé le montage de Natixis», qui a «plombé» les deux banques, a lâché le leader du Modem dimanche.

Pas le premier

Les déboires de Natixis ont en effet fortement pesé sur les résultats de la Caisse d'Epargne en 2008, qui a dévoilé ce jeudi une perte historique de 2 milliards d'euros, et sur ceux de Banque Populaire, qui a annoncé une perte de près de 500 millions ce jeudi également.

François Pérol ne sera pas en tout cas le premier patron de banque à être passé par un cabinet ministériel. Michel Pébereau (BNP Paribas), Daniel Bouton (Société générale), Etienne Pfimlin (Crédit agricole)... Tous sont passés par là. Le directeur général de Natixis, Dominique Ferrero, avait lui-même été chargé de mission au ministère de l'Industrie et du Commerce extérieur de 1983 à 1986...