Ménages, auxiliaire de vie, bricolage… Des plateformes pour trouver des services à la personne

VIE PRATIQUE Pour aider les particuliers à faire leur choix et les professionnels à capter leur clientèle concernant l’aide à domicile, de plus en plus de plateformes jouent les intermédiaires

Z.P. pour 20 Minutes

— 

Une myriade de plateformes se proposent de vous aider à trouver un professionnel de l'aide à domicile.
Une myriade de plateformes se proposent de vous aider à trouver un professionnel de l'aide à domicile. — IStock / City Presse

Plutôt que de passer par des sociétés prestataires de services à la personne, bon nombre de familles préfèrent trouver elles-mêmes la perle rare afin de faire des économies. Face aux nombreuses offres en la matière, on est toutefois vite perdu. Mais de nouveaux services de mise en relation proposent de rapprocher particuliers et professionnels.

À chacun sa prestation

Vous souhaitez recourir à une aide ménagère qualifiée ? Des plateformes spécialisées comme Helping.fr sélectionnent des pros correspondant à vos besoins et vous permettent de réserver leur intervention en quelques clics.

Vous recherchez un auxiliaire de vie pour accompagner vos parents âgés dans leur quotidien ? C’est cette fois le créneau d’Oxilia.fr, start-up fondée en 2013 à Villeneuve. Cette plateforme d’intermédiation entend être un réseau social dédié à l’aide à domicile aux personnes âgées.

Côté petits travaux de bricolage, il faudra davantage se tourner vers des portails comme Izi-by-edf.fr (ancien Hellocasa), tandis que Yoopies.fr a d’abord ciblé les prestations dédiées aux enfants (garde et soutien scolaire) avant d’élargir son champ d’action à d’autres prestations d’aide à domicile (ménage, garde d’animaux…).

Quelles vérifications ?

Si toutes ces plateformes utilisent les mêmes codes que les sites de petites annonces entre particuliers, il y a une nuance : ici, ce sont des professionnels qui proposent leurs services avec, le plus souvent, un statut de micro-entrepreneur (qui a remplacé celui d’auto-entrepreneur) ou celui de salarié lorsqu’ils sont rémunérés en chèque Cesu par les particuliers-employeurs. Ces sites effectuent une sélection des pros, complétée par une diffusion en ligne des incontournables évaluations de leurs clients.

En fonction des plateformes, ces éléments de fiabilité sont plus ou moins rigoureux. Sur Oxilia, par exemple, carte d’identité, casier judiciaire et diplômes sont exigés pour proposer son profil en tant qu’aide à domicile. Yoopies se contente, pour sa part, de passer en revue l’identité, les diplômes, le numéro de téléphone et la motivation des prestataires. Helping va plus loin en procédant à des entretiens téléphoniques et physiques avec les aides ménagères, ainsi qu’à des tests techniques.

Un prix d’intermédiaire

Ce type de service se paie, le plus souvent, sous la forme de frais de commission prélevés sur la prestation. Mais certaines plateformes proposent une utilisation gratuite pour les particuliers. Avant de vous engager, pensez à consulter les conditions de la plateforme et les garanties qu’elle vous apporte.

De même, assurez-vous que la formule visée vous permet de bénéficier de la réduction d’impôt​ de 50 % propre aux dépenses de services à la personne.