Coronavirus : Bruno Le Maire souhaite que les soldes d'été débutent le 30 juin

DECONFINEMENT Certains commerçants réclament un report des soldes d'été comme à l’été 2020

Manon Aublanc
— 
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie.
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie. — J.M. HAEDRICH/SIPA

Face aux réclamations des commerçants, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a indiqué, ce jeudi sur France Inter, qu’il souhaitait que les soldes d'été débutent le 30 juin, au lieu du 23 juin.

Estimant que le décalage des soldes d’été l’an dernier n’avait pas été une bonne chose pour tous les commerçants, il a estimé « plus sage de ne pas décaler exagérément la date des soldes (…) je propose qu’elle soit décalée au 30 juin », a affirmé le ministre sur France Inter, ajoutant que cela serait officialisé rapidement par le ministre chargé des PME Alain Griset.

Profiter du rebond de la consommation des Français

La période de soldes est programmée jusqu’ici du 23 juin au 20 juillet. « On a beaucoup échangé (…) avec les représentants des commerçants, avec les grandes enseignes. Je sais que beaucoup de petits commerces disent qu’il faut retarder les soldes. Ce que je constate, c’est que (…) l’année dernière on les avait repoussés à la mi-juillet, le résultat n’avait pas été probant », a-t-il argumenté.

Au moment où la consommation des ménages rebondit avec la réouverture des commerces, le ministre a estimé que ne pas trop décaler les soldes permettrait de « profiter justement de ce rebond de la consommation des Français ».

Des soldes territorialisées ?

Le ministre n’a pas évoqué la piste avancée la semaine dernière par le Premier ministre Jean Castex selon laquelle le gouvernement étudiait la possibilité d’introduire une différenciation territoriale pour la période des soldes.

La question des soldes est un enjeu crucial pour de nombreux commerces, alors que beaucoup ont sur les bras des stocks restant de plusieurs saisons, du fait de l’épidémie de Covid-19.