Réparateur de vélo, une formation dans l'air du temps

Argent S'il y a bien un secteur qui explose encore plus depuis la crise sanitaire, c'est celui de la réparation et de la vente de vélos. Pour répondre à la demande, plusieurs formations existent. Zoom.

VB pour 20 Minutes

— 

Young female mechanic repairing bicycle brake at workshop. Confident employee is working at repair shop. She is wearing apron. Lancer le diaporama
Young female mechanic repairing bicycle brake at workshop. Confident employee is working at repair shop. She is wearing apron. — Getty Images

Pour devenir réparateur de vélo, il faut deux qualités essentielles : la passion du cyclisme et un certain sens du bricolage. Des cursus longs aux courts, en continu ou en alternance, en passant par les certificats accessibles sans le bac ou encore la création récente de l'Académie du vélo par le gouvernement, on fait le point sur les principales formations du secteur du cycle.

Le CQP cycle

Pour exercer le métier de réparateur, il est conseillé de posséder un certificat de qualification professionnelle (CQP) technicien cycle. Reconnu par l'État, il s'obtient en suivant une formation de quelques semaines (entre 3 et 7 suivant les organismes). Accessible aux titulaires d'un CAP/BEP, ce programme professionnalisant est payant – entre 1 500 et 2 000 € –, sachant qu'une prise en charge par Pôle emploi est possible. La formation se conclut par un examen final composé d'une épreuve théorique et d'une épreuve pratique dans des conditions d'atelier.
Les détenteurs du CQP peuvent prétendre à un poste de vendeur-technicien cycle ou de technicien atelier cycle dans un magasin d'une grande marque de sport, un vélociste de quartier, voire dans leur propre établissement s'ils sont tentés par l'entrepreneuriat.

Le choix de l'alternance

En France, plusieurs organismes dispensent des formations pour devenir réparateur de vélo. Et pour acquérir les compétences requises, ces formations misent souvent sur le travail de terrain.
C'est par exemple le cas au sein du CNPC sport business campus, spécialisé dans l'accompagnement des futurs techniciens, commerciaux et managers des filières sport, notamment dans le domaine du vélo. L'institut, dont les campus se situent à Pau, Grenoble, Paris, Miramas et Nantes, propose ainsi des formations de plusieurs mois en alternance.
Même principe à l'Institut national du cycle et du motocycle (INCM) dont les programmes de mécanicien cycle et de conseiller technique cycle s'étendent sur moins d'un an en alternance et débouchent sur un CQP. Ces cursus sont d'ailleurs accessibles sans le bac, aux jeunes de 16 à 25 ans, aux demandeurs d'emploi ou encore aux personnes en reconversion.
L'INCM, en Île-de-France, permet de son côté d'obtenir les CQP mécanique cycle ou conseiller technique cycle, en alternance sur 12 mois. Enfin, citons, entre autres, l'Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) et sa formation, ouverte à tous, de mécanicien réparateur de cycles et motocycles thermiques et électriques, qui s'effectue sur 7 mois en comprenant, là encore, des périodes en entreprise.

Des formations courtes complémentaires

Au-delà des programmes diplômants de plusieurs mois, il faut savoir que la plupart des écoles et instituts agréés proposent également des sessions plus courtes, sur quelques semaines voire quelques jours. L'objectif n'est alors pas d'obtenir des qualifications professionnelles mais d'acquérir des bases solides en mécanique vélo (rayonnage, freins hydrauliques, suspensions, vélo à assistance électrique, etc.). C'est encore l'occasion de s'initier à la vente de bicyclettes, au métier de technicien cycle ou à la reprise et la création d'entreprise pour les plus entreprenants. Moins chères que les CQP, elles coûtent généralement entre 250 et 800 €, selon les organismes.
L'institut CNPC Sport Business Campus intègre par exemple plusieurs modules courts de mécanique vélos sur 2 à 5 jours. Près de Toulouse, l'école Sup de vélo dispense elle aussi des cursus dédiés à la mécanique cycle, qu'il s'agisse du CQP technicien cycles (sur 42 jours) ou des sessions courtes de 3 à 4 jours sur des sujets spécialisés.

L'Académie du vélo

Après le plan « Coup de pouce vélo » visant à booster la pratique de la bicyclette, le gouvernement a récemment lancé l'Académie des métiers du vélo afin de répondre à la demande croissante en réparation. Portée par la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), elle s'appuie sur l'INCM, l'organisme de référence dans le domaine de la formation aux métiers du deux-roues. L'Académie propose une formation d'opérateur cycle dispensée en 20 jours dans l'objectif de former 500 mécaniciens certifiés par an et jusqu'à 1 250 d'ici 2023.
Les passionnés de vélo et les apprentis mécaniciens réparateurs peuvent ainsi acquérir un socle solide de compétences techniques utilisables immédiatement en magasins et en ateliers, actuellement en forte demande de personnel.

Les bonnes adresses

Pour plus d'informations sur les différentes formations, rendez-vous sur les sites officiels :
CNPC : www.cnpc.fr
INCM : www.incm.asso.fr
Sup de Vélo : www.supdevelo.com/
AFPA : www.afpa.fr/