Recyclage : Air France réalise son premier vol long courrier avec de l’huile de cuisson dans le moteur

AVIATION Les agrocarburants représentent une piste intéressantes pour limiter les émissions de CO2 mais restent chers

O. G.

— 

Total verse son mélange de kérosène et d'agrocarburant dans un avion Air France qui va relier Montréal ce jeudi 20 mai 2021.
Total verse son mélange de kérosène et d'agrocarburant dans un avion Air France qui va relier Montréal ce jeudi 20 mai 2021. — Christophe Ena/AP/SIPA

Et si on mettait de l’huile de cuisson usagée dans nos moteurs d’avion ?  Air France teste une nouvelle étape dans le recyclage avec, ce jeudi, le premier vol long courier qui fonctionne grâce à des déchets d’huile notamment.

Résidus d’huile, de graisses, de sucres et d’algues

Selon BFM-TV, c’est un vol reliant Paris à Montréal, parti ce mercredi matin de Roissy qui inaugure cette innovation. Concrètement, dans le moteur de cet avion d’Air France, on trouve un mélange de kérosène et de 16 % d’agrocarburant. Qui est fabriqué à partir de déchets et de résidus comme des huiles de cuisson usagées, des graisses animales, des sucres ou certaines algues par Total.

Est-ce une première ? A l’international, oui pour Air France. Mais la compagnie tricolore avait déjà testé le procédé pour des vols nationaux. Entre 2014 et 2016, certains vols entre Toulouse et Orly utilisaient 10 % de ces agrocarburants faits à partir de déchets.

Une piste intéressante pour limiter les émission de CO2. En effet, selon nos confères de BFM-TV, l’utilisation des agrocarburants permet de réduire de 80 % ces émissions polluantes par rapport au kérosène. Mais ce n’est qu’un début : en 2019, seulement 0,1 % du carburant utilisé par l’aviation venait de ces agrocarburants… Problème : son prix, quatre fois supérieur au kérosène. Pour le moment.