Un rapport dénonce des erreurs dans le calcul des pensions de retraite

MAUVAIS ELEVE Un rapport de la Cour des comptes dévoile que les erreurs sur les pensions sont de plus en plus courantes

O. G.

— 

Pierre Moscovici President de la Cour des Comptes presente le rapport public annuel 2021.
Pierre Moscovici President de la Cour des Comptes presente le rapport public annuel 2021. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Voilà qui risque d’encourager certains retraités à sortir la calculatrice… La Cour des comptes a rendu un rapport mardi dernier, dans lequel elle épingle la Caisse nationale d’assurance-vieillesse (CNAV).

Dans son viseur : des « erreurs » ayant une « portée financière » sur les pensions « nouvellement attribuées ou révisées », selon le rapport repéré par nos confrères du Monde. Trois fois sur quatre, cette anomalie se fait au détriment du citoyen. En clair, beaucoup de retraités ont vu leur pension amputée avec une différence de 123 euros par an pour la médiane en 2020 (la moitié a eu un montant supérieur, l’autre inférieur).

Un dossier sur six entaché d’anomalies

Non seulement ce manque à gagner n’est pas nouveau, mais il touche de plus en plus de Français. En effet, toujours selon ce rapport, en 2020, ces erreurs concernaient un dossier sur six (16,4 %). C’était un sur neuf il y a cinq ans.

Plusieurs ministres ont tapé du poing sur la table. Assurant qu’« une nette amélioration de la qualité de la liquidation des prestations versées, notamment une réduction de la fréquence des anomalies, est attendue dès 2021 », selon un communiqué signé par Olivier Véran (ministre de la Santé), Olivier Dussopt (comptes publics) et Laurent Pietraszewski (retraites). Le directeur de la Sécurité sociale, Franck Von Lennep a assuré qu' un « plan d’actions » avait été mis en œuvre par la CNAV pour remédier à ces dégradations.