Airbus : La chaîne d’assemblage des A380 reconvertie pour produire des A320 près de Toulouse

AERONAUTIQUE Avec l’arrêt de la production des A380, Airbus vient de confirmer la reconversion de son site d’assemblage de Blagnac, d’où sortiront des avions de la famille A320 d’ici à la fin de l’année prochaine

Béatrice Colin

— 

L'usine Lagardère, qui assemblait jusqu'à présent l'A380 à Blagnac, va assembler des A320.
L'usine Lagardère, qui assemblait jusqu'à présent l'A380 à Blagnac, va assembler des A320. — Frederic Lancelot / SIPA
  • En mars dernier, le tout dernier A380 est sorti des chaînes d’assemblage de l’usine Lagardère, à Blagnac.
  • Après avoir donné son feu vert en janvier dernier à sa reconversion en chaîne de production d’avions de la famille d’A320, Airbus avait mis en stand-by son projet en raison de la crise du coronavirus.
  • L’avionneur européen a confirmé son lancement ce mercredi, pour une mise en service d’ici à la fin de l’année 2022.

Depuis des mois, le projet était à l’arrêt en raison de la crise sanitaire. Pour faire à la montée en puissance de production de ses avions de la famille A320, Airbus avait donné son feu vert en janvier 2020 à la création d’une nouvelle chaîne d’assemblage à Toulouse, au sein de l’usine Jean-Luc Lagardère qui produisait jusqu’ici les A380.

Mais le coronavirus est passé par là entre-temps et avait mis un coup d’arrêt à ce projet, l’entreprise ayant décidé de réduire de 40 % la production de ses avions commerciaux. La direction de l’avionneur européen a annoncé ce mercredi matin qu’elle le relançait afin de lui permettre « d’accroître la flexibilité de son système global de production afin de répondre à la reprise du marché et à la demande future ».

Opérationnelle fin 2022

Cette chaîne d’assemblage final, plus moderne et numérisée pour l’A320 et l’A321, remplacera l’une des chaînes actuelles qui produit l'A320 dans la Ville rose. « Elle devrait être opérationnelle d’ici fin 2022. Ce projet est aujourd’hui relancé, à la faveur d’une reprise du marché qui se dessine et d’un retour potentiel aux cadences de production d’avant-crise prévu entre 2023 et 2025 pour les avions monocouloirs », précise un communiqué d’Airbus.

Aujourd’hui l'A321 sort uniquement des chaînes d’Hambourg, en Allemagne, et de Mobile aux Etats-Unis, alors que sa version A321XLR doit être mise en service depuis Hambourg à partir de 2023.

Le tout dernier A380 sorti de l’usine Lagardère a décollé en mars dernier et devrait être livré à la compagnie Emirates l’an prochain. Airbus disposait donc d’un site disponible rapidement, ainsi que de la main-d’œuvre pour prendre le relais sur l’avion best-seller de l’avionneur, qui en a déjà vendu plus de 15.500 et à un carnet de commandes de 5.650 appareils en stock. A terme, il était envisagé l’an dernier que 500 personnes travaillent sur cette nouvelle chaîne d’assemblage.