Gare aux arnaques liées au Compte personnel de formation

CARRIERE La technique est la suivant : vous inciter à utiliser vos droits au plus vite en vous faisant croire qu’ils seront bientôt supprimés

J.P. pour 20 Minutes
— 
Ministère du Travail

Vous recevez des appels de services de démarchage provenant soi-disant du bureau du Compte personnel de formation (CPF) ? Ou d’organismes professionnels dispensant des formations et vous alertant sur la fin imminente de vos droits ? Vous n’êtes pas le seul. Même l’association UFC-Que Choisir a été démarchée. Après avoir profité de l’essor de la rénovation énergétique, les arnaqueurs semblent avoir fait des actifs désireux de progresser dans leur carrière leurs nouvelles victimes privilégiées.

La technique est simple : vous inciter à utiliser vos droits au plus vite à travers une formation aussi courte que coûteuse, en vous faisant croire qu’ils seront sinon bientôt supprimés. Véritables organismes de formation ayant délégué leur démarchage à des sous-traitants peu scrupuleux ou véritables escrocs, ces méthodes agressives sont de toute façon hors-la-loi. La Caisse des dépôts estime qu’au moins 10.000 comptes CPF auraient subi des détournements de fonds pour un montant estimé entre 10 et 12 millions d'euros. L’institution a déposé une vingtaine de plaintes et invite les usagers floués à signaler la fraude sur Moncompteformation.gouv.fr ou au 0970 823 551 pour que leurs droits soient recrédités.

Un terrain propice

Cette vague d’escroqueries s’explique par un contexte favorable. La pandémie a en effet incité bon nombre de travailleurs à compléter leurs compétences ou à se réorienter, faisant du même coup exploser les demandes de formation. À ce phénomène, s’ajoute l’échéance prochaine des vieux droits individuels à la formation (DIF). Au départ prévu pour le 31 décembre 2021, la deadline a finalement été reportée au 30 juin 2021. Une aubaine pour ceux qui n’hésitent pas à faire pression sur les usagers en leur affirmant qu’ils doivent liquider tous leurs droits en suivant une formation pour ne pas les perdre, ce qui est complètement faux.

Rappelons donc qu’il suffit d’inscrire le montant de votre DIF (indiqué sur votre dernier bulletin de salaire 2014 ou début 2015) en ligne dans votre compte CPF pour effectuer le transfert et pouvoir ensuite utiliser vos droits quand bon vous semble et sans limite de temps.