Coronavirus en Loire-Atlantique : Malgré la crise, plus d'une entreprise sur trois compte recruter cette année

EMPLOI Plus de 76.000 projets d'embauche sont envisagés pour 2021

Julie Urbach

— 

Un CV pour un entretien d'embauche (image d'illustration).
Un CV pour un entretien d'embauche (image d'illustration). — A. GELEBART / 20 MINUTES
  • Les aides à domicile et les aides-soignants font partie des métiers les plus recherchés en Loire-Atlantique, où le secteur des services a de gros besoins.
  • Pour autant, de nombreuses entreprises éprouvent toujours des difficultés pour trouver des candidats.

Si la crise risque de continuer de faire des dégâts au niveau de l’emploi, la situation n’est pas si noire en Loire-Atlantique. D’après Pôle emploi, qui vient de publier son enquête annuelle «Besoins en main d'œuvre» réalisée fin 2020, plus d’une entreprise du territoire sur trois compte procéder à des recrutements cette année. Au total, plus de 76.000 projets en la matière sont envisagés pour 2021. C’est moins que l’année dernière, avec un chiffre en baisse de 7 %.

Dans le détail, c’est dans le secteur des services qu’il y a les plus gros besoins, avec deux tiers des embauches promises. Les aides à domicile, les aides-soignants et les agents d’entretien de locaux sont les trois métiers les plus recherchés du département, indique Pôle emploi. Dans la liste, comme dans le reste de la région, figurent ensuite des professions où les postes seront en grande majorité saisonniers : les professionnels de l’animation, les manutentionnaires, les serveurs et employés de cuisine, ou encore les maraîchers et ouvriers agricoles. Particularité de la Loire-Atlantique, les ingénieurs et cadres en informatique sont toujours et encore très recherchés cette année.

Des métiers en tension

Pour autant, pas sûr que toutes ces promesses d’embauches soient satisfaites dans la mesure où les difficultés de recrutement sont toujours très fortes dans le département, même si elles semblent se résorber.

D’après Pôle emploi, « près de 40.500 projets sont associés à des tensions parmi les 76.000 intentions recensées » ce qui risque de rendre la tâche ardue pour certains employeurs. Et notamment pour ceux en recherche d’aides-soignants, de conducteurs de transport en commun sur route ou d’infirmiers qui sont les métiers les plus tendus, avec plus de 80 % de recrutements jugés difficiles. Le secteur de la construction continue de ramer pour trouver des candidats, avec 64,6 % des projets de recrutement du secteur jugés compliqués.