Fonction publique : La sous-traitance dans le secteur coûte 160 milliards d’euros par an, selon une étude

ADDITION SALEE Cette somme équivaut à un quart du budget de l’État

M.F

— 

Un collectif de fonctionnaires dénonce le budget de l'Etat alloué à l'externalisation dans le secteur de la fonction publique. (Illustration)
Un collectif de fonctionnaires dénonce le budget de l'Etat alloué à l'externalisation dans le secteur de la fonction publique. (Illustration) — Celine Bregand/SIPA/SIPA

Un collectif de hauts fonctionnaires et d’agents publics a évalué pour la première fois en France le coût de la sous-traitance dans la fonction publique. Leur conclusion donne le vertige. En additionnant toutes les formes de sous-traitance effectuées à tous les échelons de l’État et des collectivités locales, l’externalisation de l’action publique représente 160 milliards d’euros par an.

Une somme qui équivaut au quart du budget de l’État, rapporte le collectif Nos Services publics, relayé par le média Politis vendredi. Avec cette étude, le collectif composé pour la plupart d’agent et de fonctionnaires anonymes entend « alerter » de l’intérieur sur les dysfonctionnements de la puissance publique.

Tous les pans de l’action publique sont concernés

Dans sa note, le collectif pointe du doigt des lois qui « limitent la capacité des pouvoirs publics à confier des missions à leurs propres opérateurs publics » afin de favoriser la mise en concurrence, la forte réduction du nombre d’emplois publics, ainsi que la décentralisation. Les agents assurent qu’aujourd’hui, l’externalisation concerne tous les pans de l’action publique, du nettoyage des locaux à l’élaboration des politiques en passant par les missions à caractère stratégique comme la sécurité informatique.

A cause de cette externalisation vers des entreprises privées, le collectif craint une perte de compétences et de « souveraineté » sur des actions décidée par la puissance publique, ainsi qu’une dégradation du service public. Les agents demandent notamment à ce que le recours au privé soit toujours choisi et réversible.