Gare aux arnaques des fausses assurances-vie

ARGENT On vous a informé que vous étiez le bénéficiaire d’une assurance-vie ? Attention, vous êtes peut-être victime d’une arnaque

J.P. pour 20 Minutes

— 

Attention, des malfaiteurs se font passer pour des notaires ou des assureurs en vous promettant un bel héritage !
Attention, des malfaiteurs se font passer pour des notaires ou des assureurs en vous promettant un bel héritage ! — IStock / City Presse

Quoi de mieux pour piquer la curiosité que de vous annoncer que vous avez gagné le jackpot ? Après les loteries, les tirages au sort et les soi-disant cadeaux promotionnels, ce sont à présent de faux héritages qui visent à vous faire mordre à l’hameçon.

Voilà en effet plusieurs mois que les institutions et les associations de consommateurs tirent la sonnette d’alarme sur de faux professionnels qui vous contactent pour vous annoncer que vous êtes le bénéficiaire d’un contrat d’assurance-vie. Pour le récupérer, il faut fournir diverses pièces d’identité, avant de recevoir un faux contrat plus vrai que nature. Ainsi mises en confiance, les victimes ne se méfient pas lorsqu’on leur demande d’acquitter des frais de déblocage pouvant atteindre jusqu’à 5 % des fonds promis.

La méfiance est de mise

Pour trouver leurs cibles, les malfaiteurs n’hésitent pas à éplucher les avis de décès et à contacter les proches du défunt par téléphone ou par e-mail. Ils se font ensuite passer pour des notaires ou des cabinets de courtage, voire pour l’Agira, l’agence officielle chargée d’organiser la recherche de contrats d’assurance-vie non réclamés. Des dizaines de victimes ont été recensées en quelques mois, sachant que les sommes escroquées atteignent parfois jusqu’à 10.000 ou 20.000 euros.

En cas de sollicitation de ce type, soyez donc particulièrement vigilant. Sachez tout d’abord qu’un notaire n’a pas le pouvoir de débloquer les fonds d’une assurance-vie : seul l’assureur auprès duquel le contrat a été souscrit peut le faire. Pour en avoir le cœur net, contactez la chambre des notaires du département du soi-disant professionnel. Vous pouvez également comparer les coordonnées fournies avec celles de l’annuaire officiel proposé sur Notaires.fr. Enfin, pour savoir si vous êtes bel et bien bénéficiaire d’une assurance-vie, envoyez directement une demande en ligne à l’Agira sur Formulaireassvie.agira.asso.fr.