Nice : Le plan de relance de la métropole de 2,5 milliards d’euros financé à 50% par l'Etat

SIGNATURE Le plan de relance doit financer, entre autres, de nouvelles lignes de tramway, des pistes cyclables et la construction du téléphérique entre Nice et Saint-Laurent-du-Var

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de Jean Castex à Matignon
Illustration de Jean Castex à Matignon — M.Bureau/AFP

Initialement prévue le mois dernier dans les Alpes-Maritimes et  annulée en raison de l'annonce de nouvelles restrictions, la signature par le Premier ministre, Jean Castex, et le président de la métropole de Nice, Christian Estrosi, d’un Contrat de relance et de transition écologique a été réalisée ce jeudi à Matignon.

Cette déclinaison locale du plan de relance implique un engagement de l’Etat à financer des investissements d’infrastructures. Pour Nice et sa métropole, qui comprend 49 communes, le montant total s’élève à 2,5 milliards d’euros, financés à 50% par le gouvernement et répartis sur les cinq prochaines années mais dont 400 millions seront investis dès 2021. 

Un accord pour financer les lignes de tram et le téléphérique

Cet accord permettra le financement de nouvelles lignes de tramway, des pistes cyclables, la construction du téléphérique entre Nice et Saint-Laurent-du-Var, le renouvellement urbain, le développement économique ou encore la construction d’un nouveau commissariat réunissant police nationale et municipale.

Dans le détail, la métropole précise que le plan de relance va permettre « le soutien et la création de 25.000 emplois, la rénovation énergétique de 4.000 logements, la mise en service de 300 nouvelles bornes de recharge pour véhicules électriques, la décarbonation de l’ensemble des transports publics et l’aménagement de 40 hectares supplémentaires d’espaces verts ».

Lors de cette rencontre, Jean Castex a promis de prendre le train couchette Paris-Nice dès qu’il ouvrira. La ligne devait être à nouveau mise en service le 16 avril après sa suppression il y a trois ans mais la réouverture a finalement été reportée en raison de la crise sanitaire.