Bordeaux : Une usine de piles à hydrogène retenue pour s’installer sur une partie des terrains de Ford à Blanquefort

INDUSTRIE Bordeaux Métropole annonce ce jeudi avoir choisi la société Hydrogène de France pour occuper une partie de l’ex-usine Ford à Blanquefort, pour y implanter une usine d’assemblage de piles à hydrogène

Mickaël Bosredon

— 

La CGT-Ford veut sauver les emplois sur le site industriel de Blanquefort.
La CGT-Ford veut sauver les emplois sur le site industriel de Blanquefort. — MEHDI FEDOUACH / AFP
  • Hydrogène de France est une entreprise de Lormont, dans la banlieue de Bordeaux.
  • Elle installerait sur une partie de l’ex-usine Ford, la première usine d’assemblage de piles à hydrogène de forte puissance d’Europe.
  • Le projet pourrait être déployé sur plus de 3 hectares et générer plus de 100 emplois industriels dès sa mise en service envisagée en 2023.

Bordeaux Métropole et la région Nouvelle-Aquitaine ont tranché. Ils annoncent ce jeudi dans un communiqué, avoir retenu la candidature de la société Hydrogène de France, pour occuper une partie du site de l’ex-usine Ford de Blanquefort, fermée depuis octobre 2019, alors qu’elle employait 850 salariés.

Il ne s’agit pas du site de production principal, qui doit toujours être dépollué, et que Ford pourra vendre à qui il souhaite. Notamment à Amazon, qui a déposé une offre sur la table, même si cette piste déplaît aux collectivités. Sur les 83 hectares de l’immense terrain, le groupe Ford avait rétrocédé à Bordeaux Métropole 13 hectares, qu’elle a appelé le « terrain des Circuits. » En partenariat avec la région Nouvelle-Aquitaine et la ville de Blanquefort, un appel à manifestation d’intérêts a été lancé en mars 2020 sur le devenir de cet espace.

Plus de 100 emplois industriels

Le projet porté par Hydrogène de France pourrait être déployé sur plus de 3 hectares et « générer plus de 100 emplois industriels dès sa mise en service envisagée en 2023. » Des capacités d’extension sont d’ores et déjà intégrées. Basée à Lormont, Hydrogène de France avait annoncé fin 2019 son intention de créer sur le territoire de Bordeaux Métropole, la première usine d’assemblage de piles à hydrogène de forte puissance d’Europe. Cette usine produira sous la marque « HDF Industry ».

« L’hydrogène est un nouveau vecteur énergétique en plein développement et à fort potentiel d’innovation, expliquent les collectivités. Hydrogène de France est une entreprise locale qui ambitionne de passer de l’ingénierie à un opérateur industriel de référence pour les grandes infrastructures hydrogène. En soutenant l’implantation de la première usine d’assemblage de piles à hydrogène de forte puissance d’Europe sur un terrain de l’ex-usine de Ford à Blanquefort, les trois collectivités adressent des messages forts pour l’innovation, l’industrie et les emplois de demain. »

Stockage de l’énergie

L’hydrogène se développe dans plusieurs directions dont la mobilité (véhicules, trains…) mais également les applications stationnaires, pour le stockage de l’énergie, ce qui devrait être la vocation principale de ce futur site.

Le projet doit maintenant faire l’objet d’une mise au point entre les partenaires sur les aspects techniques, administratifs et financiers avant de passer dans sa phase opérationnelle.