Automobile : Le constructeur allemand Volkswagen annonce un plan de suppression d’emplois

SOCIAL Ce plan pourrait concerner jusqu’à 5.000 postes d’ici 2023

20 Minutes avec AFP

— 

Plusieurs milliers de postes pourraient être concernés par le plan de suppression annoncé par Volkswagen.
Plusieurs milliers de postes pourraient être concernés par le plan de suppression annoncé par Volkswagen. — Maureen McLean/Shutterstock/SIPA

Réduction de postes drastique en vue chez Volkswagen. Le géant allemand de l’automobile a annoncé ce dimanche un plan de suppression d’emplois non chiffré mais qui pourrait concerner jusqu’à 5.000 postes d’ici fin 2023 dans le cadre d’une réduction des coûts destinée à financer la transition vers l’électrique. Le groupe a fait part dans un communiqué d’un accord avec le comité d’entreprise sur « un ensemble complet de mesures de régulation par l’âge » de sa masse salariale.

Volkswagen s’attend à ce que « jusqu’à 900 salariés » optent pour une formule de retraite anticipée à court terme, tandis qu’un « nombre à quatre chiffres » dans le bas de la fourchette, selon une expression consacrée pour désigner entre 2.000 et 4.000 personnes, quitterait l’entreprise dans le cadre d’une cessation progressive d’activité.

Une « gestion stricte des coûts »

Ces départs non remplacés doivent « contribuer de manière importante à une gestion rigoureuse des coûts », explique le groupe engagé dans une coûteuse transition vers la production de modèles électriques et, à plus long terme, de voitures autonomes. « Grâce à notre haut niveau d’investissement dans l’expansion de l’électromobilité et de la numérisation, Volkswagen a pu s’établir comme pionnier du changement automobile. Nous voulons maintenant renforcer notre position de force. Cela nécessitera la poursuite d’une gestion stricte des coûts afin de financer les investissements nécessaires à l’avenir », explique le directeur des ressources humaines, Gunnar Killian, cité dans le communiqué.

Il estime que cette nouvelle cure d’austérité « apporte la bonne réponse à cette question ». Volkswagen, relégué par Toyota en 2020 à la deuxième place du marché mondial, a vendu plus de 9,3 millions de véhicules, un chiffre en baisse de 15 % par rapport à 2019. Comme tous les constructeurs, le groupe aux 12 marques a souffert de l’impact de la crise sanitaire mais s’attend pour 2021 à une « hausse significative » de son chiffre d’affaires malgré la persistance de la pandémie. Le nouveau plan de suppressions d’emploi vient compléter une réduction de jusqu’à 7.000 postes, annoncée en 2019 pour la marque phare du groupe, VW.