Marseille : De nouveaux licenciements annoncés chez la marque de smartphones Wiko

ECONOMIE La marque de téléphone portable Wiko, dont le siège est à Marseille, a annoncé à ses salariés la mise en œuvre d’un plan de sauvegarde de l’emploi

M.Cei.

— 

Un smartphone de la marque Wiko
Un smartphone de la marque Wiko — Anne-Christine Poujoulat AFP

Selon une information de La Marseillaise parue dans son édition du jour, la marque de smartphones Wiko, dont le siège social est à Marseille, a annoncé à ses salariés lors d’un comité social économique extraordinaire le 18 février dernier mettre en œuvre une réorganisation interne, et donc, des licenciements​, via un plan de sauvegarde de l’emploi.

Pour l’heure, Wiko compte 97 employés sur le site marseillais. Un tiers d’entre eux serait concerné par ces licenciements selon nos confrères. La marque de téléphones justifie une telle mesure par la crise sanitaire. Pour rappel, la marque française, détenue par le constructeur chinois Tinno, avait déjà procédé à une importante réorganisation interne en 2019, supprimant une centaine de postes.