Logement : Le printemps, la saison idéale pour faire des (petits et grands) travaux

MAISON Du nettoyage des radiateurs à la réfection de la toiture, voici la to-do list des chantiers à entreprendre

ZP pour 20 Minutes

— 

Profitez du printemps pour remettre votre maison à neuf, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur.
Profitez du printemps pour remettre votre maison à neuf, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. — IStock / City Presse

Après avoir hiberné tout l’hiver, la belle saison insuffle en général l’énergie nécessaire pour entreprendre des travaux, petits ou grands, chez soi. Avec les journées qui se rallongent et la température qui se réchauffe, il est l’heure de s’y mettre.

De petits travaux essentiels

Entre le froid, le gel et l’humidité, les maisons sont mises à rude épreuve durant la saison hivernale. Dès l’arrivée du printemps, un bilan global est donc nécessaire. C’est tout d’abord l’occasion de vérifier l’état des joints de silicone de la salle de bains et de la cuisine, des revêtements du sol, de la menuiserie et des huisseries. Dès lors qu’ils sont abîmés, un nettoyage ou un remplacement s’impose.

Quant aux carreaux brisés ou au plancher rayé, ils méritent eux aussi un peu de temps pour retrouver leur superbe. En huilant les gonds des portes et fenêtres et en lubrifiant leurs charnières et serrures, elles n’en fonctionneront que mieux l’hiver prochain. Alors que la saison froide ne se prête pas aux travaux de peinture et que l’été est souvent trop chaud pour un tel exercice, le printemps s’avère idéal pour rafraîchir les murs et plafonds dont vous ne supportez plus la couleur.

Aux petits soins pour son chauffage

Après avoir fonctionné à plein régime tout l’hiver, le système de chauffage a lui aussi besoin d’être bichonné. Commencez par dépoussiérer tous vos radiateurs avant de les purger. La loi impose en outre de procéder à un entretien annuel de certains équipements, à commencer par la cheminée. Faites appel à un professionnel pour effectuer le ramonage des conduits et, dans la mesure du possible, profitez-en pour vérifier l’état des jointures et du solin, qui ont pu être endommagés par un vent violent.

Si votre chaudière a une puissance comprise entre 4 et 400 kilowatts, elle doit elle aussi faire l’objet d’un check-up annuel et ce, qu’elle fonctionne au fioul, au gaz, au bois, au charbon ou avec un multicombustible. Contactez pour cela un chauffagiste afin qu’il vérifie votre appareil, le nettoie, le règle et fasse une évaluation des polluants atmosphériques. Conservez bien l’attestation qu’il vous remettra.

Enfin, on oublie souvent, à tort, la ventilation. Nettoyez toutes vos VMC et assurez-vous qu’elles fonctionnent correctement. De même, passez en revue les gouttières extérieures et enlevez ce qui pourrait les obstruer.

Le gros-oeuvre à envisager

Le printemps est aussi propice à des chantiers plus importants. En tête de liste, c’est le moment de porter une attention particulière à la toiture. Vous devez détecter les bris de tuile ou d’ardoise, vous assurer que les bardeaux sont toujours bien fixés et décoller d’éventuelles traces de mousses grâce à un nettoyage à haute pression. L’imperméabilité doit être impeccable, tout comme l’isolation.

Si vous avez eu froid pendant l’hiver ou que votre facture a explosé, l’isolation du toit et des combles doit être votre priorité. Rappelons que cet espace vide est responsable de 25 à 30 % des pertes thermiques d’un logement. La technique de flocage ou de soufflage permet de couvrir le plancher d’une bonne couche d’isolants, lorsque les combles ne sont pas aménageables, tandis que des panneaux isolants permettront de conserver l’espace si vous souhaitez utiliser la pièce. Et ce type de chantier bénéficie d’aides publiques.

Préparez votre extérieur pour l’été

Vous voulez profiter au maximum de votre jardin durant la saison estivale ? C’est dès le printemps que vous devez agir. On sème sa pelouse, on enlève les mauvaises herbes, on regarnit son potager, on taille ses arbustes, on nettoie les transats et l’ensemble du mobilier de jardin et on répare les luminaires d’extérieur qui ont souffert de l’hiver.

Vos caillebotis ont besoin d’un coup de peinture ? C’est l’occasion d’y remédier. Et si vous n’avez pas encore de terrasse digne de ce nom, autant profiter de cette période qui précède les grosses chaleurs pour vous atteler à la tâche.