Coronavirus à Toulouse : Le trafic passagers de l'aéroport de Blagnac a chuté de 67 % l'an dernier

TRANSPORT L’activité de l’aéroport de Toulouse-Blagnac en 2020 est revenue à son niveau de 1989

B.C.

— 

L'aéroport de Toulouse-Blagnac.
L'aéroport de Toulouse-Blagnac. — B. Colin / 20 Minutes

L’an dernier, après des années de croissance, l’aéroport de Toulouse-Blagnac enregistrait une  stagnation de son trafic avec 9,6 millions de passagers (-0,1 %). A l’époque, le Brexit et le développement de l’offre SNCF étaient des sources d’inquiétude. Depuis, la crise du coronavirus a relégué au second plan ces questions. En 2020, la pandémie a en effet fait chuter de 67 %, le trafic, avec 3,1 millions de passagers accueillis sur la plateforme.

En raison de la fermeture des frontières, c’est logiquement le trafic international qui a enregistré la plus forte baisse, avec un recul de 75 % comparé à 2019. Le nombre de mouvements d’avions est passé de 100.554 en 2019 à 44.017 l’an dernier, en chute de 56 %.

Le trafic fret et poste a par contre limité la casse, notamment en raison des nouveaux modes de consommation avec 48.949 tonnes traitées (-28 %). Des baisses de trafic, qui ne sont pas sans conséquence sur le chiffre d’affaires de la plateforme, qui est de 82 millions d’euros, en chute de 47 % par rapport à 2019. Une crise qui a ramené l’activité de l’aéroport à l’année… 1989.