Paca : Près de 580 millions d'euros débloqués pour rénover les petites lignes ferroviaires

TRANSPORTS A l’occasion d’une visite du ministre des Transports à Marseille, des millions d’euros ont été débloqués pour rénover les petites lignes ferroviaires et décongestionner certaines routes

20 Minutes avec AFP

— 

Ensues la redonne le 31 mai 2011 - Le train de la côte bleue qui relie Marseille à Sausset en passant par Ensues la redonne ( photo ) et Niolon
Ensues la redonne le 31 mai 2011 - Le train de la côte bleue qui relie Marseille à Sausset en passant par Ensues la redonne ( photo ) et Niolon — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Ce lundi, à l’occasion d’une visite du ministre des Transports Jean-Baptiste Djebarri à Marseille, deux conventions, pour un montant de plus d’un milliard d’euros au total, ont été signées pour améliorer les transports du quotidien dans la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, que ce soit sur les petites lignes ferroviaires ou pour décongestionner le réseau routier.

La première de ces conventions, toutes deux signées au conseil régional Provence-Alpes-Côte-d'Azur, va permettre d’engager 580 millions d’euros de travaux et d’entretien sur 435 km de petites lignes ferroviaires : la ligne de la Côte bleue, au nord-ouest de Marseille, et les dessertes autour des étoiles de Breil et Veynes, respectivement dans les Alpes-Maritimes et les Hautes-Alpes.

« Eviter la fermeture »

«Tout sera donc mis en œuvre pour éviter la fermeture de ces lignes essentielles à la mobilité rurale», insiste le communiqué de la région au sujet de cette convention ratifiée par le ministre délégué chargé des Transports et le président LR de la région Renaud Muselier.

La seconde convention, signée entre le ministre, la région, les départements concernés et Vinci Autoroutes, prévoit quant à elle 460 millions d’euros de travaux pour supprimer des points de congestion récurrents du réseau routier régional.

Ces 13 projets permettront notamment de créer des échangeurs et demi-échangeurs autoroutiers, afin de faciliter les connexions entre territoires, autour notamment de Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes), du Luc (Var) ou d’Orange (Vaucluse).